Sénatoriales 2018 : les femmes du Mfoundi veulent des sénateurs qui portent leur cause

Sénatoriales 2018 : les femmes du Mfoundi veulent des sénateurs qui portent leur cause

Nombreuses parmi les conseillers municipaux aux urnes ce 25 mars 2018, elles ont rappelé que leurs voix doivent se faire entendre dans la chambre haute du parlement. Une prise en charge sanitaire et une autonomie professionnelle et financière, c’est ce que les conseillères municipales réclament aux sénateurs.

« Nous attendons beaucoup du sénat, surtout des femmes. Nous voulons davantage de projets générateurs de revenus pour notre genre, notamment dans les métiers de l’agriculture et de l’élevage », s’exclame Perpétue Marie Rose Ndoumou conseillère municipale de Yaoundé 4. Elle suggère aux élus de mettre l’accent sur l’organisation de plusieurs ateliers de formation pour les femmes et les jeunes filles. « La femme lorsqu’elle est bien formée elle peut produire énormément et être financièrement indépendante, à Yaoundé 4 par exemple, il y a des espaces, des terres qui peuvent servir à l’agriculture », renchérit-elle.

Un autre volet des moins négligeables, a été soulevé par les femmes des circonscriptions du Mfoundi. Il s’agit des conditions sanitaires. Les femmes malades et sur le point d’accoucher sont  parfois maltraitées dans les formations sanitaires faute de moyens. « Il faut une organisation pour une meilleure prise en charge afin que les femmes et leurs enfants bénéficient des soins à moindre coût. Surtout les femmes enceintes, celles-ci décèdent chaque jour dans les hôpitaux par manque de soins », explique Bidzogo Moustapha Aliyou, conseillère municipale de Yaoundé 5 et grande conseillère à la communauté urbaine de Yaoundé.

L’occasion n’est pas toujours donnée à ces dames d’exprimer leurs doléances, pourtant elles n’en manquent pas. La présence féminine bien que limitée dans la première cuvée du sénat camerounais, n’a pas été un plus pour le genre contrairement aux attentes des conseillères municipales.

 

Précedent Sénatoriales 2018 : une razzia du Rdpc à l’horizon!
Suivant Côte-d’Ivoire : le Rhdp grand vainqueur des premières sénatoriales de l’histoire du pays

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 98 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Mfou n’étanche pas la soif de Yaoundé

Les besoins en eau potable de la cité capitale demeurent intacts. Pourtant, le 31 janvier 2014, les responsables de la Camerounaise des eaux (Cde) et de la Cameroon water utilities

Actu Cameroun

Education: un guide pour l’exercice des compétences transférées

50 pages en français et le même nombre pour la version anglaise, c’est la formule choisie par le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) a choisi pour faciliter le

Actu Cameroun

Commune de Maroua 1er : Le maire fait don de 20 forages dès le mois d’avril

Principale décision du Chef de l’exécutif communal en marge de la journée internationale de l’eau.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire