Sommet Mondial des Élus Locaux: Dr Henriette Essame porte la voix du Cameroun à Durban

Sommet Mondial des Élus Locaux: Dr Henriette Essame porte la voix du Cameroun à Durban

A l’occasion de la 22ème Session du Comité exécutif des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU) et de la réunion de son Conseil Panafricain tenu à Durban, en Afrique du Sud, le samedi 9 novembre dernier, en prélude au Sommet Mondial des Élus Locaux qui se tient dans cette même ville, du 11 au 15 novembre 2019, la Présidente du Réseau des Femmes Élues Locale, branche du Cameroun (REFELA-CAM), Dr Essame Henriette, par ailleurs Maire de la Commune de Nkongsamba 3ème, représente valablement le Cameroun à ces importantes assises internationales.

Ce Congrès Mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis qui se tient à Durban, en Afrique du Sud, du 11 au 15 novembre 2019, portant sur l’élection du Président mondial de cette organisation (CGLU), pour le mandat 2019 – 2022, connait une forte mobilisation autour de la candidature africaine, portée par le Marocain, Mohamed Boudra, Maire d’Al Hoceima, Président de l’Association marocaine des Présidents des Conseils communaux (AMPCC) et par ailleurs, Vice-président des CGLU – Afrique, pour la région Afrique du Nord.

A cette occasion internationale, la voix du Cameroun est portée par la Présidente du Réseau des Femmes Élues Locale du Cameroun (REFELA-CAM), Dr Essame Henriette, par ailleurs Maire de la Commune de Nkongsamba 3ème, à la fois aux côtés des 16 membres du Comité exécutif des CGLU – Afrique, qui s’est réuni en sa 22ème Session ordinaire le 9 novembre dernier, pour l’adoption de son budget 2020, et des 45 autres membres du Conseil Panafricain des CGLU – Afrique, chargé de l’organisation en 2021, du Sommet Africités à Kisumu au Kenya.

Surtout que, la Présidente du Réseau des Femmes Élues d’Afrique, madame Dao Macoura, qui a succédé à la camerounaise, Célestine Ketcha Courtès, portera elle aussi la voix de son pays, la Côte – d’ivoire.

Sur les traces de Célestine Ketcha Courtès, ancienne Présidente du REFELA-CAM, Dr Henriette Essame, entend elle aussi relever les défis qui interpellent cette haute confiance placée en elle par les femmes élues locales du Cameroun, au regard de la barre placée très haut, par son prédécesseur, aujourd’hui Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain.

Source: Samuel Bondjock

 

Précedent Région du Littoral - Sous-préfecture de Melong: Biko Biko Alain Blaise prend les commandes
Suivant Construction du pont de Natchtigal: Fin de calvaire pour les populations de Batchenga – Ntui

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Grand Prix Cycliste International Chantal Biya : L’Algérie sur le trône de la première étape

Avec une concurrence saine et vive ce jeudi 17 Octobre 2019 à Abong-Mbang, les professionnels du vélo ce sont donnés à fond pour ce premier rond du Tour International. Le

Actu Monde

France – Gouvernance locale: Les maires réclament une revalorisation des indemnités

Alors que le projet de loi « engagement et proximité » prévoit entre autres la revalorisation des rémunérations des maires, certains édiles considèrent que le gouvernement ne prend pas suffisamment en compte

Actu

Barthelemy Kom Tchuente : « les élections sénatoriales ne présentent aucun enjeu pour le Rdpc qui est garanti de gagner la totalité des 70 sièges »

Le spécialiste des questions de décentralisation livre à Villes et Communes, son regard sur l’actualité récente au Cameroun, les sénatoriales et la mise sur pied du conseil constitutionnel.  Kom Tchuente,

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire