Maroua 1er : Le torchon brule entre le Sous-Préfet et les tenanciers de Snack-Bars

Maroua 1er : Le torchon brule entre le Sous-Préfet et les tenanciers de Snack-Bars

L’autorité administrative n’y est pas allée de main morte contre les opérateurs du commerce de nuit vendredi 17 juillet 2020. En effet, le Sous-Préfet Joseph Densou a apposé des scellés sur ces établissements de loisirs pour une période définie, en cause des violations flagrantes de règles édictées.

15 jours. C’est la durée de fermeture des snacks et restaurants de l’arrondissement de Maroua 1er. En cause, l’autorité préfectorale précise que ces acteurs ont violé deux règles, celles de la fermeture tardive de leurs boites, et le non-respect des mesures barrières contre la Covid19 concernant les lieux publics. Les propriétaires courroucés, disent porter plainte dans les jours à venir et précisent au Sous-préfet que ces accusations sont infondées.

Lire aussi: Covid-19 : Les populations de Douala invitées à boire chez elles

Le quartier Domayo par exemple perd l’un de ses fleurons qui d’habitude la nuit tombée grouille de monde. Les tenanciers disent que cela entrainera des pertes économiques qui ne seront aucunement remplaçables ou dommageables.

Lire aussi: Est: le sous-préfet ferme des débits de boissons

L’un des Conseillers juridiques d’une des structures scellées Leonard Lemo, précise qu’il détient un agreement du Ministère du Tourisme et des Loisirs qui lui permet de fonctionner à plein régime. Une licence d’exploitation en additif. Les propriétaires qui sont inquiets pour l’avenir de leurs employés et les dommages causés, envisagent saisir en référé, le juge administratif pour qu’il dise le droit.

Source: Equinoxe TV

Précedent North-West Region: Former Bamenda II Mayor Bows Out
Suivant Douala 4ème : Les populations déguerpies pour construction de drain

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Diabaté Mamou Bamba : « Ma commune a mis en place un plan d’action d’assainissement, toutefois, l’éducation à l’environnement au primaire me tient à cœur »

 Diabaté Mamou Bamba, Maire de la Commune rurale de Pelengana au Mali. Présidente du réseau des femmes élues du Mali, s’est appesanti sur les expériences acquises lors de la semaine

Actu Cameroun

Extrême-nord- projet PAPE : les communes traînent le pas

Lancé en mars 2017, le projet est financé à 90% par l’Union européenne. Les communes quant à elles doivent mobiliser 10% de l’enveloppe. Sur les 7 communes ciblées seule une

Actu Cameroun

National Urban Policy: Littoral region in support of “Smart Cities”

Stakeholders in the region have been mapping out concrete proposals to present at the national level. The Littoral region is hosting the economic capital of Cameroon, Douala, which is a

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire