Insécurité à Douala: Les Chefs traditionnels Sawa interpellent les autorités

Insécurité à Douala: Les Chefs traditionnels Sawa interpellent les autorités

Les chefs traditionnels Sawa se disent inquiets de l’insécurité qui semble s’installer de plus en plus dans la ville de Douala. Ceci intervient après l’agression de l’ancien conseiller municipal Abel Elimbi Lobè dans la capitale économique.

Douala a connu l’épisode des « microbes ». Douala a connu l’agression d’Abel Elimbi Lobe et d’autres camerounais. Douala a connu ou disons connait des appels à l’affrontement inter tribal. Tout cela inquiète au plus haut point les autorités traditionnelles Sawa. Dans un communiqué rendu public le 21 novembre 2020, elles interpellent les autorités face à l’insécurité qui est grandissante dans leur zone de résidence. Les chefs sont remontés plus en encore par l’attaque sur des minorités et des peuples autochtones. Ils notent qu’il y a une  montée des discours de haine et de tribalisme. Et qu’il y a même lieu de craindre que certains compatriotes en profitent pour lancer des « Fatwa ». 

«Cette interpellation est encore plus pertinente, depuis que la ville accueille chaque jour, un nombre considérable de compatriotes venus des régions en troubles. En plus du grand banditisme en très haute progression, on note ces derniers temps, un phénomène nouveau dénommé « Microbes », qui sème la terreur au sein des populations de jour comme de nuit», ont écrit les chefs traditionnels.

Les autorités traditionnelles disent attendre les résultats des enquêtes qui ont été ouvertes suite à tous ces événements tristes qui ont eu lieu à Douala. Ils souhaitent un prompt rétablissement aux victimes desdits événements parmi lesquels, Abel Elimbi Lobe. Ils mettent en garde les promoteurs des discours de haine et de violence. Les chefs demandent aux autorités de renforcer le dispositif sécuritaire en cette veille de fêtes de fin d’année.

Précedent Assainissement: Le difficile accès des camerounais aux toilettes améliorées
Suivant Le Ministre Atanga Nji signe l'interdiction du Mouvement "10 Millions de Nordistes"

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Mobilité urbaine : Une formation en ligne pour mieux comprendre les enjeux

Un partenariat entre des institutions françaises et africaines lance un appel à candidatures pour s’inscrire à une formation en ligne sur les mobilités urbaines en Afrique. La formation gratuite à

Actu Cameroun

Crise anglophone : La mairie de Buéa lance une campagne de recensement des déplacés

Le maire Patrick Ekema s’est prononcé samedi 3 novembre 2018, sur le mode d’identification des victimes de la crise anglophone dans sa municipalité. Après le gouverneur du sud-ouest Bernard Okalia

Actu

Maroua : Célestine Ketcha Courtès évalue les grands travaux

Le ministre de l’habitat et du développement urbain s’est rendue dans le cadre de sa visite dans la région de l’Extrême-Nord mardi 5 février 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire