Développement local: 150 Hectares de terres agricoles pour le département de l’océan

Développement local: 150 Hectares de terres agricoles pour le département de l’océan

La chaîne de valeurs agricoles s’est vu enrichir de nouvelles terres, suite à un don de la famille Mvog-Fouda à l’Etat le 16 mars dernier. Des terres sur lesquelles le Minader va implémenter deux nouveaux programmes agricoles de grande portée pour les jeunes.

La visite effectuée par le ministre de l’agri­culture et du dévelop­pement rural dans le département de l’Océan a forte­ment été marquée par sa première étape, celle du village Mbébé, petit village dans l’arrondissement de Lokoundjé à 70 kilomètres de Kribi.

Le pro­gramme de travail du ministre Henri Eyebé Ayissi et son équipe, portait sur trois principales articulations. D’abord, entretenir un mo­ment d’échange avec les milliers de jeunes agriculteurs, les élites, les forces vives agricoles, les autorités administratives et municipales et les populations locales. Ensuite, procéder au lancement de la campagne agri­cole. Enfin, la ré­ception symbolique du don de 150 hectares de terres offert par la famille Mvog-fouda de Mbébé qui a décidé d’abandonner ses droits coutumiers sur cette vaste étendue de forêt avec la bé­nédiction de sa majesté Innocent Ondoua Nkou et de tous les chefs Bakoko des villages voisins.

Il s’agissait en outre, pour le patron de l’agriculture et son ministre déléguée chargée du développement rural Clémentine Ananga Messina, d’effectuer des planting symboliques des plans de bananiers, cacaoyers et d’hé­véa, qui s’est déroulé au cœur du vaste verger de 250 hectares de Tony Obam Bikoué, un jeune agriculteur de 35 ans.

Des terres sur lesquelles le Minader va implémenter deux nouveaux programmes agricoles de grande portée pour les jeunes. Il s’agit du programme d’appui à l’installation des jeunes agriculteurs et autres personnes vulnérables (PAIJA) et du programme de promotion de l’entreprenariat agro-pastoral jeu­nes (PEA- jeunes).

Il s’agit de program­mes qui vont drainer plus de 35 mil­liards d’investissements de l’Etat à Mbébé, qui fourniront des centai­nes d’emplois aux jeunes ruraux et permettront surtout d’étendre une bonne ceinture agricole autour du port en eaux profondes de Kribi.

Source : Emergence n°1185

Précedent Communication: La communauté urbaine de Garoua en ligne
Suivant Sénatoriales 2018 : à la veille du vote, ELECAM rassure

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 98 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

Marie-Claude Drouin: “Il faut que les maires s’impliquent pour avoir des normes pertinentes pour les villes durables”

L’Association Réseau Normalisation et Francophonie (RNF) mène des actions concrètes à double incidence. Pour les pays en developpement, elle travaille à renforcer les capacités dans le domaine de la normalisation

Actu Cameroun

Réaménagement gouvernemental : Célestine Ketcha Courtès nommée ministre de l’habitat

La maire de Bangangté est la nouvelle ministre de l’habitat et du développement urbain à la faveur d’un décret du président de la république le 4 janvier 2018.

Actu Cameroun

Sénatoriales 2018 : la liste des candidats connue!

Le Conseil électoral, réuni en session de plein droit le 7 mars dernier à Yaoundé, a publié les listes de candidatures retenues pour le scrutin du 25 mars prochain. Sur

1 Commentaire

Laisser un commentaire