CVUC : Le maire Tamba à l’assaut de la présidence nationale

CVUC : Le maire Tamba à l’assaut de la présidence nationale

Maire du 7e arondissement de Yaoundé depuis 2013, Augustin Tamba, 61 ans, a officialisé le 13 octobre 2020 son entrée en campagne pour la présidence nationale des Communes et Villes Unies du Cameroun (CVUC).

Militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) depuis 1990, Augustin Tamba, a été élu le 14 août dernier président régional pour le Centre des CVUC, au terme d’une rude bataille contre le Maire de Mbalmayo, Dieudonné Zang Mba Obele, qui a fini par désister. Il y remplace Emile Andze Andze, ancien maire de Yaoundé 1er, par ailleurs président national depuis 2003.

Pour l’ex-directeur général (2000-2013) du groupement de Cabinets HDS-TFAN Consulting spécialisés dans le coaching, le lobbying et l’ingénierie des affaires, il est temps que la faîtière des communes camerounaises “cesse d’être la grande muette” dont on n’entend jamais la voix pour porter au plus près des décideurs la voix des maires qui, pourtant “sont proches des populations dont ils connaissent mieux les problèmes”. Les CVUC doivent, sous son action, “devenir un corps intermédiaire majeur” porteur d’un plaidoyer pour que les communes reçoivent 15% du budget de l’Etat, obtiennent la création d’un cadre de gestion des ressources humaines communales et une révision du Code des marchés. S’il tient à la création d’un complexe des communes comportant un siège social et un hôtel, sans en préciser les coûts ni les sources de financement, sachant que les communes ploient sous les dettes, il dit croire en l’économie sociale et solidaire. En outre, il dit vouloir se battre pour le renforcement de l’intercommunalité, afin de transformer les communes en moteur de croissance et de développement. D’ailleurs, il prévoit l’organisation en 2021 du Forum international sur le financement des projets des collectivités territoriales décentralisées.

Marié et père de 5 enfants, l’ancien contrôleur de gestion (1982-1984) du défunt Office de commercialisation des produits de base (ONCPB), diplômé en marketing, dit vouloir permettre à l’association de bénéficier de ses talents de manager territorial. Pour cela, il veut s’appuyer sur les actions qu’il revendique à la tête de la commune dont le siège est à Oyomabang. Notamment, la création d’une carrière municipale qui projette 4 milliards de revenus pour la municipalité ainsi que la création de 1000 emplois directs et indirects, ou encore le chantier en cours de l’hôtel de ville.

Il espère damer le pion à trois autres candidats déclarés du RDPC. Le premier, Aboubakar Abbo Wakili, maire de la commune de Belel depuis 2013, et président régional des CVUC pour l’Adamaoua. Le second, Anthony Dighambong, maire de la commune de Wum dans le Nord-Ouest. Le troisième, Anicet Albert Akoa, maire de la commune de Ngoulemakong (Sud) depuis 2002 et jusqu’alors vice-président national des CVUC.

Rendez-vous pour le résultat des courses le 3 novembre 2020, jour du scrutin.

Précedent Insécurité urbaine: L'urgence d'un vaccin contre "les microbes" à Douala
Suivant L’ONU, 75 ans après: L’habitat, quel type de logement pour nous en 2040?

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

   Elections 2018 : ELECAM prépare les futures échéances

Une session du conseil électoral de l’organe en charge du processus électoral a eu lieu le 25 avril 2018 à Yaoundé, avec en ligne de mire les élections locales notamment.

Actu Cameroun

Mobilité urbaine : Le MINHDU évalue les travaux de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen

Célestine Ketcha Courtès est allée s’enquérir de l’avancement du chantier mercredi 27 mars 2019 dans la capitale.

Actu Cameroun

Assemblée Nationale : Cavaye Yeguié Djibril élu Président pour la 27ème fois

Député depuis 1971, l’honorable a été reconduit aux commandes de la chambre basse au cours d’une élection jeudi 14 mars 2019 au Palais des Verres de Ngoa-Ekellé.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire