Aménagement urbain. Yaoundé dévoile sa première plaque d’adressage

Elle a solennellement été dévoilée au quartier administratif le 25 janvier 2018, par le délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna.

La première plaque nominative de rue, dans le cadre du projet d’adressage de la ville de Yaoundé, porte le nom d’Essono Ela, un chef traditionnel de Yaoundé, qui a cédé du terrain aux colons allemands. Cette rue part du carrefour « Immeuble rose » à la Caisse d’épargne postale.

Le dévoilement de cette plaque a eu lieu à la suite de la troisième session du comité de pilotage du projet d’adressage de la ville de Yaoundé. Selon Cameroon Tribune en kiosque le lundi 29 janvier 2018, il ressort de cette rencontre que le projet d’adressage, financé jusque-là, par l’Association internationale des maires francophones (AIMF), a pour objectif de faciliter l’orientation des usagers dans la ville de Yaoundé.

A ce jour, apprend-on, le comité a, grâce à des enquêtes de terrain, mis à jour la cartographie de la ville, une base de données, procédé à la codification des rues, à la fabrication de 10 000 plaques, réalisé le plan de Yaoundé et finalisé celui de panneautage etc. Pour la Communauté urbaine, l’adressage de la ville de Yaoundé servira dans le cadre de la collecte des taxes communales, l’extension des zones périphériques, l’identification des poches d’habitat…

Selon Cameroon Tribune, les échanges lors de cette troisième session du comité de pilotage ont permis de relever des zones d’ombre et des manquements, sur la distribution des fiches d’enquête, le choix des cibles, l’attribution des numéros de rues, la fiche d’identification, la vulgarisation du plan-guide du projet qui semble un impératif, notamment pour les sapeurs-pompiers, les services de sécurité et de santé, de distribution de courriers, factures.

«  Le chantier est vaste et il ne fait que commencer.  Il subira, sans doute, de nombreux aménagements, et toutes les suggestions sont les bienvenues », rassure Gilbert Tsimi Evouna.

Précedent Coopération Cameroun-Bad: 19 communes reçoivent des engins pour l’assainissement des villes
Suivant La CUD et la guilde européenne du raid en synergie pour la protection de l’environnement

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Gestion des réfugiés au Cameroun: l’ONU octroie une enveloppe de 5 milliards

La sous-secrétaire générale aux affaires humanitaires de l’instance mondiale a fait savoir aux pouvoirs publics camerounais de la disponibilité de cette aide, au cours d’une visite de travail dans l’Extrême-Nord

Actu Cameroun

Oyomabang, un cauchemar en nappes de poussière

Situé dans le 7e arrondissement de Yaoundé, le lieu-dit « Camp Sonel » est un véritable chemin de croix pour les populations. En cause, la piste qui s’étale sur 2 km fait

Actu

Buéa : Le maire Patrick Ekema veut les taxis fonctionnels lors des villes mortes !

Le chef de l’exécutif communal, souhaite que les taxis mènent leurs activités lors des villes mortes. Le magistrat municipal l’a souligné lors d’une sortie médiatique le 21 janvier 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire