Adressage des rues : Faire vivre notre histoire commune

Le Minatd a révélé la position du gouvernement au sujet des noms de baptême des rues camerounaises.

S’il a tenu à signaler que la commune de Pété-Bandjoun est « résolument inscrite dans la dynamique du développement local» et salué la décision du conseil municipal de baptiser du nom de l’homme du Renouveau l’axe principal qui traverse le centre-ville de Bandjoun, René Emmanuel a saisi l’occasion pour dire la position du gouvernement au sujet de l’adressage des rues, notamment dans le choix des noms de baptême, responsabilité relevant des conseils municipaux.

L’on a ainsi appris que cette importante activité relevant de la gouvernance urbaine et pour laquelle le Premier ministre a pris un acte créant un comité devant en définir les axes stratégiques au niveau national. «L’adressage des rues doit constituer une activité majeure de nos collectivités locales. Elle doit viser pour objectif principal d’inscrire nos cités dans la modernité et de faire vivre notre histoire commune. Les noms attribués aux rues doivent être, de manière générale, des noms de figures marquantes de l’histoire de la nation et de l’histoire des localités, afin de permettre aux générations présentes et futures d’être au contact permanant de l’histoire de leur pays à l’école comme dans la rue. Car l’histoire de notre pays doit nous accompagner dans tous les moments de notre vie. Elle doit être présente et vivante pour être bien apprise et bien connue. […] C’est l’une des voies les plus sures pour assurer d’âge en âge la transmissions des valeurs qui font la nation et pour forger la conscience collective nationale», a précisé M. Sadi.

L’avenir dira si le message est passé auprès des élus locaux.

Précedent Bangangté épouse la propreté
Suivant Bamendjou : Les solutions de la commune

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 288 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Focus

André Fotso, Président de l’Association nationale des opérateurs du secteur informel pour la lutte contre la pauvreté (Anosilp), antenne de Mokolo

André Fotso, Président de l’Association nationale des opérateurs du secteur informel pour la lutte contre la pauvreté (Anosilp), antenne de Mokolo “Mokolo, c’est 6 ha de terrain inexploités” D’une manière

Focus

Appui aux Ctd : Pro-Adp se mijote

Le Programme national de développement participatif (Pndp) a réuni en atelier ses cadres régionaux en charge de la formation et du renforcement des capacités à Kye-Ossi du 07 au 11

Focus

2018 Senatorial Elections in Cameroon: ELECAM Receives a pass mark from observers

They were all together 3723 national and international observers duly accredited who were present in the country on the 25th of March 2018 to watch closely the second ever organised

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire