Bangangté épouse la propreté

Bangangté épouse la propreté

La ville chef-lieu du département du Ndé dans la région de l’Ouest a fait de la propreté sa signature depuis quelques années.

De 2008 à 2010, Bangangté a raflé le prix de ville la plus propre de l’Ouest. C’est d’ailleurs avec un projet portant sur l’hygiène et la salubrité que la commune de Bangangté a raflé le premier prix Feicom 2011 des bonnes pratiques communales.

Située entre les 5°5 et 6°5 parallèles et entre les 10°5 et 11°5 méridiens Est, Bangangté s’étend sur 80 km2 et compte 270 000 habitants. Pour y arriver, deux voies d’accès peuvent être empruntées: la première, la nationale 4, qui part de Yaoundé fait 240 km tandis que l’axe Douala-Bangangté fait 260 km. La ville propre a pour communes voisines Bangou à l’Ouest, Demdeng et Foumbot au Nord, Massangam à l’Est.

Son relief très accidenté ne décourage pas les paysans qui représentent 80% de la population active. Leur production, notamment les fruits et légumes, est vendue dans la plupart des villes du pays et jusqu’au Gabon voisin.

Rebelle

Un grand notable du Ndé, qui a requis l’anonymat pour ne pas créer de susceptibilités rappelle que «Bangangté en soi ne renvoie a rien. C’est un mot Medumba qui signifie : On ne se soumet pas» non pas aux Bahouoc qui ont perdu toute autorité sur près de la moitié de leurs terres au profit de ce qui est devenu l’arrondissement de Bangangté et par abus de l’autorité coloniale en faveur d’un peuple migrateur venu de Banka, le groupement Bangangté.

Cet arrondissement compte 15 quartiers et 7 chefferies. La chefferie Bangangté s’étend sur 965 km2 et a, depuis 1987, comme chef Nji Moluh Seidou Pokam. Quant à Bahouoc, 7 km2, il est dirigé par Kemajou II Roger depuis 1974. Bangoua, 67 km2, a à sa tête Djampou Tchatchouang Anick Julio depuis2001. Batchingou, 39 km2, est gouverné par Nana André Flaubert depuis 1982. Bamena, 48 km2, a pour chef Njoukwe Nyetcho Alexandre depuis 1995.

Bangoulap, 54 km2 est dirigé par Yonkeu Jean Marie depuis 2004. Enfin, Balengou, d’une superficie de 75 km2 a comme chef depuis 1967 Happi Tchienkoua Marcelin.

Certains quartiers tels que Bafeumbath, situé sur la route Bangangté-Bafoussam, et Banekane, situé sur la route Bagangté centre-Yaoundé et abritant le site définitif de l’Université des Montagnes, sont chargés d’histoire et de symbole.

Précedent Architecture : la voûte nubienne comme alternative au logement à bas coût (2ème partie)
Suivant Adressage des rues : Faire vivre notre histoire commune

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 299 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Découvertes

Bandjoun dévoile ses charmes

Visite guidée au cœur d’une nature luxuriante, de lieux chargés de signification, de fantasmes enracinés et de mythes millénaires du village qui a vu naître André Marie Talla, André Siaka

Actu Monde

France-Cassel : une commune aux dénominations multiples

Elle vaut son pesant d’or. Élue en juin dernier « Village préféré des Français », cette commune du nord de la France présente un atout inestimable. La commune de Cassel

Découvertes

Bamendjou, le village sans bornes

Takam II, Tagne Condom et Safaria viennent d’un village qui culmine à 1500 mètres d’altitude et habitue ses habitants à une température moyenne annuelle de 20°C. Villes & Communes vous

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire