Mfou n’étanche pas la soif de Yaoundé

Mfou n’étanche pas la soif de Yaoundé

Les besoins en eau potable de la cité capitale demeurent intacts. Pourtant, le 31 janvier 2014, les responsables de la Camerounaise des eaux (Cde) et de la Cameroon water utilities corporation (Camwater) ont annoncé la couleur avec la fourniture de 10 000 m3/jour sur les 50 000 attendus de la Mefou. Les premiers quartiers qui ont vu leurs robinets s’éclaircir après de longs mois d’attente sont Mokolo, Tsinga, Madagascar, Poste centrale, Hippodrome. Et encore, la situation n’est pas uniforme : ‘un quartier à l’autre, l’on note de fortes disparités dans le flux du précieux liquide.

Pour Brahim Ramdane, directeur général de la Cde, répondant à notre confrère Cameroon Tribune, « ce n’est que progressivement que tous les quartiers de Yaoundé seront approvisionnés, parce que nous ne pouvons pas injecter toute l’eau que nous produisons d’un seul coup, de peur de détruire les installations » désuètes qui ne correspondent plus aux besoins d’une populations estimée à plus de 2 millions d’habitants.

Précedent L’aéroport à nouveau ouvert
Suivant Marie Madeleine Nga honorée

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 288 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Présidentielle 2018 : Joshua Osih candidat !

Le député et chef d’entreprise a été fait le porte-drapeau du SDF à la présidentielle. C’était au cours d’une primaire sans véritable surprise, au 9ème Congrès du parti à Bamenda

Inter-Communes

Bordeaux-Douala: la mobilité urbaine examinée

La Communauté urbaine de Douala a accueilli en mai dernier une mission bordelaise. Objet de la visite, l’examen de la coopération entre les deux parties. La mobilité est un aspect

Actu Cameroun

COMMUNES : De nouveaux transferts de compétences

Deux décrets du premier ministre précisent les modalités d’exercice de certaines compétences transférées par l’Etat aux communes. Les deux textes ont été signés le 9 janvier 2015. Le premier texte

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire