Le gouvernement encourage l’approche HIMO

Le gouvernement encourage l’approche HIMO

L’approche de développement local par l’application des approches à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO) est en cours de diffusion dans les communes du Cameroun. Il s’agit selon les cadres du ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT), d’un principe né sous l’impulsion du Bureau international du travail et des Etats africains pour lutter contre la pauvreté et le chômage.

C’est ainsi que depuis le 3 avril dernier, une seconde vague des communes ont signé avec le MINEPAT de nouvelles conventions de partenariat. Il s’agit des communes de Kumba dans la région du Sud-ouest, Banwa dans la région de l’Ouest et Ndom dans la région du Littoral. Les estimations à l’issue de la signature des conventions de partenariats portent à près de 350 emplois directs dans la municipalité de Banwa par exemple. Un montant de 150 millions de F CFA permettra d’assurer la réhabilitation d’une route de 10 Km dans cette municipalité.

A Ndom, 150 personnes seront impliquées dans la construction d’une route pour désenclaver certains bassins de production. Longue de 7 Km, les travaux de cette infrastructure routière couteront 25 millions de F CFA. Tandis que dans la commune de Kumba, les autorités municipales annoncent que 100 jeunes seront mobilisés pour un autre projet de désenclavement aboutissant à la pose des talus sur des cours d’eau.

Cet intérêt pour les approches HIMO intervient après la signature d’un décret y relatif  par le Premier ministre camerounais le 24 mars 2014. Le but étant de préciser les conditions de recours et d’application des approches HIMO au niveau des collectivités territoriales. Ce texte intervient sur le plan national après la phase d’expérimentation dans certaines communes. Il s’agissait des communes de Sangmélima et Kribi dans la région du Sud. Les municipalités de Banganté et Mbouda dans la région de l’Ouest et Édéa dans la région du Littoral.

Il s’agit aussi pour les autorités camerounaises de marquer leur adhésion à cette pratique qui fédère plusieurs autres pays d’Afrique. Le 15eme séminaire régional HIMO a d’ailleurs eu lieu à Yaoundé du 24 au 28 Février 2014. Parmi les thématiques, figurait la réflexion autour des impacts des approches HIMO dans le développement des entreprises entre autres.

Précedent FJC: Les jeunes se donnent rendez-vous en juillet
Suivant HIMO : L'expérience qui vient de Sangmélima

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Gestion des déchets: « Tam Tam Mobile », 20 ans dans les ordures de Yaoundé

Cette ONG créée en 1997 a fait de la collecte de ordures ménagères et de l’assainissement sa passion pour la protection de l’environnement à tel enseigne qu’il est devenu une

Actu Cameroun

Exécution du BIP 2017. Plusieurs stratégies au centre des attentions

La bonne santé en terme de réalisation de marchés publics au Cameroun est une priorité de tous les instants. L’exécution du budget d’investissement public est l’un de ses ponts de

Actu

Douala répond présente au forum mondial urbain 2018

Aspirant devenir une ville futuriste, Douala a capitalisé les idées au cours des travaux en matière d’aménagement au Forum mondial urbain en Malaisie du 7 au 13 Février dernier. La

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire