Buéa : Le maire Patrick Ekema veut les taxis fonctionnels lors des villes mortes !

Buéa : Le maire Patrick Ekema veut les taxis fonctionnels lors des villes mortes !

Le chef de l’exécutif communal, souhaite que les taxis mènent leurs activités lors des villes mortes. Le magistrat municipal l’a souligné lors d’une sortie médiatique le 21 janvier 2019.

Pour mettre fin aux « villes mortes » qui ont cours dans la région du Sud-Ouest tous les lundis, en raison de la crise sécessionniste, le maire de Buea, Patrick Ekema Esunge propose 10 litres de carburant à chaque conducteur de taxi.

L’élu du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais (RDPC), espère par cet acte, inciter les taximen à exercer pendant les villes mortes. Cependant, cette mesure peine à porter ses fruits. Le site Investir au Cameroun renseigne que « même s’ils ne boudent pas le geste de M. Ekema, les conducteurs de taxis de la ville de Buea rechignent toujours à lancer leurs véhicules sur les routes le lundi, préférant utiliser la dotation de carburant du maire pour les autres jours, car les menaces planent.

De son côté, la population est contrainte de respecter ce mot d’ordre imposé par sécessionnistes, qui dictent la loi même aux autorités dans cette partie du pays.

Depuis plus de deux ans, temps que dure la crise dite anglophone, tous les lundis sont déclarés «villes mortes» dans les grandes villes des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ceci de 6h à 18h. Les activités humaines y ont considérablement baissé en intensité. Selon des informations qui reviennent du terrain, certaines autorités ont déserté leurs lieux de travail depuis des mois et résident très souvent en métropole ou dans les régions voisines comme l’Ouest et le Littoral.

 

Précedent Entretien routier: Le MINTP souhaite plus de compétences aux mairies
Suivant Nkolmesseng : Le maire de Yaoundé V aux abois

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

General meeting of the municipality: Only 2% of state budget for Decentralized territorial communities

The first ever general meeting of the municipaly from 6 to 7 February 2019 saw the Prime Minister’s plea for more investment in the communes.

Actu Cameroun

Culture: Sud 2013 capte les métamorphoses

Du 3 au 10 décembre 2013, le Salon urbain de Douala (SUD 2013) a tenu promesse. Ce qui n’était pas donné au départ au vu des difficultés qui s’amoncelaient à l’horizon

Actu

BIP 2017: Régression du taux de réalisation

L’exécution du budget d’investissement public pour l’exercice 2017 est de 91,95%. En comparaison à 2016 il baisse de quatre points. Sur l’ensemble du pays, le taux global de réalisation physique

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire