Bangangté signe une convention en France

Améliorer les conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement des habitants de Bangangté : c’est autour de ces enjeux vitaux que se sont mobilisés acteurs camerounais et français. Lors du Forum de la coopération décentralisée qui s’est tenu 7 juillet dernier au Palais des Congrès de Paris, une convention a été signée entre la commune de Bangangté, le Siaap, l’Association internationale des maires francophones (Aimf) et la Fondation Veolia Environnement. Le projet se décline autour de trois volets : réhabiliter les infrastructures, former des techniciens locaux à leur entretien et accompagner les comités de gestion du service de distribution.

Située dans le département du Ndé, à l’Ouest du pays, la municipalité de Bangangté, composée de onze villages, compte 200 000 habitants, dont 85 % n’ont pas accès à l’eau et à l’assainissement de base. Une première expérience pilote de coopération décentralisée a été menée dans le village de Bangoua avec la construction d’équipements et la mise en place d’une gestion pérenne. Fort de ce succès, l’opération est désormais étendue aux dix autres villages de la municipalité de Bangangté, qui disposent tous de châteaux d’eau et de réseaux endommagés ou hors service. Le programme prévoit notamment de remettre en état ces infrastructures, d’encourager la fabrication locale des ouvrages d’eau et d’assainissement, de développer l’assainissement autonome pour les particuliers et les écoles et de sensibiliser les populations aux conditions d’hygiène.

Le Siaap mobilisera son expertise technique et apportera un soutien financier de 85 millions de francs Cfa au volet assainissement avec la construction de latrines dans les espaces publics (marchés) et dans dix écoles.

Précedent Bamendjou, le village sans bornes
Suivant Axe Dschang - Nantes : un modèle à suivre

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 336 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Inter-Communes

Bordeaux-Douala: la mobilité urbaine examinée

La Communauté urbaine de Douala a accueilli en mai dernier une mission bordelaise. Objet de la visite, l’examen de la coopération entre les deux parties. La mobilité est un aspect

Inter-Communes

La commune de Fouesnant (France) offre des matériaux pour les populations du Ndé

La commune de Bagangté est aux avant-postes de la coopération décentralisée depuis de nombreuses années. C’est dans cet élan d’esprit que Mme le maire Célestine Ketcha Courtes a présidé le

Inter-Communes

Bangangté en quête de jumelage en France

Célestine Ketcha Courtès a séjourné à Aucamville début avril, à l’invitation de Jean-Marc Loubet, conseiller municipal délégué à l’environnement à Aucamville.Mme Ketcha Courtès, Maire de Bangangté, est représentante de l’Afrique

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire