Services essentiels: Le Gabon va de nouveau emprunter

Services essentiels: Le Gabon va de nouveau emprunter

En vue de financer les futurs travaux d’adduction d’eau potable à Libreville et permettre un meilleur assainissement, l’État gabonais va bientôt contracter de nouveaux emprunts auprès de ses partenaires internationaux.

Le Gabon devrait bientôt contracter de nouveaux emprunts auprès de ses partenaires financiers internationaux. C’est une des décisions prises, jeudi 11 avril, lors du Conseil interministériel. Cet argent devrait permettre de «soutenir le financement de l’extension de l’eau potable à Libreville» et permettre un meilleur assainissement de la capitale. Un projet de décret a été élaboré, qui sera présenté pour approbation au cours du prochain Conseil des ministres.

Si les montants de ces deux emprunts n’ont pas encore été communiqués, Guy-Bertrand Mapangou ne juge pas moins qu’il s’agit d’«un projet social important que le gouvernement va soutenir jusqu’au bout». D’autant que, selon le ministre d’État aux Forêts et à l’Environnement, il faut impérativement en finir avec le stress hydrique subi par les populations depuis plusieurs années, particulièrement dans des quartiers de Libreville.

En mars dernier, la Banque africaine de développement (BAD) avait annoncé une nouvelle aide financière au profit du Gabon. Une enveloppe de 500 milliards de francs CFA devait en effet être débloquée par l’institution, qui servira, entre autres, au financement des travaux d’adduction d’eau potable à Libreville.

Source : gabonreview.com

Précedent Atelier des médias africains 2019: Les journalistes formés à la transparence fiscale
Suivant Ngaoundéré 3ème : La Mairie s’arrime au numérique

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 397 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

AGC 2019 : L’urgence d’une fiscalité locale assainie

Les communes camerounaises souffrent d’un important déficit en matière de financement du développement local. Et l’année 2018 l’illustre bien.

Actu Afrique

RDC: premières activités de la caravane des pays des grands lacs

Plusieurs milliers de Congolais et de Rwandais originaires de Bukavu et de Rusizi, ville frontalière au Rwanda, se sont rassemblés au Cercle sportif de Bukavu le 16 décembre 2017 pour

Actu

Conseil constitutionnel : il était temps !

Attendue depuis 22 ans, l’institution vient compléter l’architecture institutionnelle du Cameroun. Alors que les législatives, sénatoriales et présidentielles, dont elle assure le bon déroulement sont programmées en 2018. Le conseil

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire