Nkolmesseng : La commune de Bangangté et Yaoundé 5 à l’œuvre

Nkolmesseng : La commune de Bangangté et Yaoundé 5 à l’œuvre

L’autorité préfectorale a entrepris les démarches avec l’accompagnement de la mairie de Bangangté, afin d’amoindrir l’état poussiéreux des routes, samedi 19 janvier 2019.

Les récriminations des populations de ce quartier situé en plein cœur de la capitale Yaoundé, trouvent écho peu à peu auprès des pouvoirs publics. En effet, les routes de cette localité qui sont dégradées depuis fort, ont conduit à l’installation de la poussière. Une situation particulièrement difficile pour les riverains, les automobilistes, qui sont parfois obligés, de recouvrir leur nez, protéger leurs yeux pour ne pas être exposés aux différentes maladies et autres complications.

Afin d’apaiser les conditions de vie des habitants, la commune de Bangangté  a entrepris d’arroser les ruelles de Nkolmesseng. Pour ce faire, des camions à eau ont été mobilisés pour s’atteler à la tache dans la nuit du vendredi 18 janvier 2019 avec l’accompagnement du commandement préfectoral ; Un riverain confie au micro de Villes & Communes : « déjà deux tours ont été faits depuis ce samedi matin par ces camions qui arrosent les axes pour nous soulager de la poussière. Nous nous sommes également réveillés avec surprise ce matin, en constatant que les routes étaient arrosées, en fait, cela a démarré  cette nuit ». Une nouvelle qui satisfait apparemment les populations même si l’initiative est temporaire. L’action de la sous-préfecture bat en brèche, les rumeurs qui ont circulé abondement sur les réseaux sociaux, à propos d’un groupe de jeunes qui se seraient attelés à une telle initiative.

En effet, cette action intervient trois jours après la visite du Ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès dans ce quartier, afin d’écouter les habitants et de proposer certains axes de sortie afin de pallier à l’équation de l’aménagement routier dans cette zone qui dépend de la commune de Yaoundé 5.

Précedent Conseil Ministériel : Les élections régionales annoncées !
Suivant Commune de Karangasso-Samba : des infrastructures d’adduction d’eau pour 4 villages

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Gouvernance locale: Plus de participation citoyenne dans la réalisation des projets

La coopération allemande (GIZ) et le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) veulent donner sens au décret du 13 septembre 2013 portant création, organisation et fonctionnement des Comités de

Actu

Cote-D’Ivoire – Developpement local : La jeunesse de Danané bénéficie d’un projet porteur

Avec pour objectif général, de donner aux jeunes les moyens d’agir ensemble afin de répondre aux besoins de leur communauté et la révolution écologique et sociale, un séminaire en vue

Actu Afrique

Législatives en RDC : La cohabitation comme maitre-mot

Avec la victoire écrasante du FCC aux élections législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018, la RDC tend vers la première cohabitation de son histoire.

1 Commentaire

  1. tossou
    janvier 20, 19:00 Reply

    Bonjour, étant native de Yaoundé plus précisément à nkolmesseng, c’est avec grand plaisir que je lis votre article. Donnons une chance à cette grande dame (Courtes) pour s’occuper de notre ville.Quelle honte de voir Yaoundé et ses routes dans un piteux état, ma famille vie dans ce quartier, je me demande bien comment font tous ces gens qui empruntent cette route tous les jours…Bonjour les maladies et autres désagréments ! !! et dire que nous voulions organiser la CAN or cette route qui peux désengorger le carrefour Hôtel du Plateau et se retrouver à Éleveur est complètement abandonnée à cause de la mauvaise gestion de l’argent public….Merci Mme Courtes et bon Courage car le Cameroun à besoin des gens comme vous.

Laisser un commentaire