France : Six communes préparent un document d’urbanisme conjoint

France : Six communes préparent un document d’urbanisme conjoint

Les six municipalités se sont réunies le 1er mars pour se pencher sur ce projet commun relatif à l’urbanisme.

Afin de préparer leur nouveau document d’urbanisme, six communes du Carmausin-Ségala ont décidé de mutualiser leurs moyens. Monestiés, Pampelonne, Sainte-Gemme, Taïx, Tanus et Valdériès ont sollicité un cabinet d’études qui va les accompagner dans la définition du PLU (Plan local d’urbanisme) de chaque commune. La réunion de lancement de l’élaboration des PLU a eu lieu en février 2019.

Cette réunion a rassemblé chacune des communes concernées, la Communauté de Communes Carmausin-Ségala (3CS) et les représentants des personnes publiques associées (dont la Direction départementale des territoires du Tarn, la Chambre d’agriculture du Tarn et le Pôle territorial de l’Albigeois et des Bastides). L’élaboration des PLU a été confiée au groupement d’études OC’Téha – Rural Concept et Patrice Causse (paysagiste concepteur), représenté par son mandataire OC’Teha qui accompagnera la commune dans cette démarche. Rural Concept interviendra tout particulièrement pour les études environnementales ; Patrice Causse sur le volet paysager. Parallèlement, une étude agricole a été confiée au bureau d’études ASUP.

Le PLU est un document communal qui fixe les règles d’utilisation du sol et qui établit un projet global d’urbanisme et d’aménagement. En d’autres termes, ce document permet d’organiser et de mettre en cohérence les différents projets et aménagements de chaque commune sur les 10 années à venir. Par ailleurs, chaque PLU doit être compatible avec le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) Carmausin, Ségala, Causse et Cordais qui va être approuvé en ce début d’année.

Un diagnostic territorial, commun aux six communes, est en cours de réalisation. Cette étape constitue un état des lieux, une photographie du territoire à un moment donné. Il regroupe les informations de différents domaines comme la démographie, l’habitat, l’environnement, les réseaux. À partir de ce diagnostic, des enjeux et objectifs seront déduits et traduits dans un projet de territoire commun aux six communes.

Le projet de territoire sera ensuite décliné dans le PADD (Projet d’aménagement et de développement durable). Ce document définit les orientations d’urbanisme et d’aménagement retenues par les élus de chaque commune. Il exprime le projet communal pour les 10 ans à venir et sera ensuite traduit sous la forme d’outils opposables aux autorisations du droit des sols (permis de construire, certificats d’urbanisme, etc.), comme le règlement.

Le PLU se réalise en concertation avec des personnes publiques associées mais également avec les habitants de chacune des communes concernées. Toute la phase de concertation se déroulera jusqu’à l’arrêt des PLU. Ainsi, tout habitant peut s’exprimer via un registre où il peut donner son opinion et ses remarques sur le projet de PLU. Le registre est à disposition en mairie, accessible aux horaires d’ouverture.

Source : ladepeche.fr

 

Précedent Mali – Mairie de la commune V : la population exige à nouveau le départ du maire
Suivant Commune de Bangangté : Jonas Kouamouo prend les rênes !

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

France : Les communes de Ploërmel et Monterrein fusionnent

Les conseils municipaux de Ploërmel et Monterrein se sont réunis le 17 octobre 2018, pour la fusion des deux municipalités dès 2019. Au 1er janvier 2019, les deux communes ne feront

Actu Cameroun

Douala: Le 2ème pont sur le Wouri objet d’inondations dues aux déchets solides

Les populations continuent de jeter leurs ordures dans les caniveaux, obstruant le passage des eaux de ruissèlement sur le deuxième ouvrage de franchissement majeur de Douala. Les fortes pluies du

Actu

Ebolowa – désordre urbain : Les commerçants déguerpis par les forces de l’ordre!

Le 29 janvier 2019, au lieu-dit carrefour An 2000-Hôpital d’Ebolowa, les occupants illégaux ont été chassés de la voie publique.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire