Extrême-Nord – Inondations : Paul Atanga Nji accuse le changement climatique

Extrême-Nord – Inondations : Paul Atanga Nji accuse le changement climatique

A la suite des inondations qui ont touché plusieurs départements de la région de l’Extrême-Nord le 13 Octobre 2019, le ministre de l’Administration territoriale est descendu sur les lieux pour mesurer l’ampleur des dégâts.

Des inondations sévissent dans la région de l’Extrême- Nord depuis deux mois pratiquement. Les eaux de la digue de Maga dans le Mayo-Danay se sont déchaînées. Cette digue n’a pas pu supporter la furie des eaux. « Il pleut abondamment, deux à trois précipitations par jour comme à Douala. C’est rare. Depuis 40, 61 ans il n’y a pas eu ce genre de pluies selon des fins observateurs. La digue n’est pas inefficace, c’est l’abondance des pluies qui l’a fait lâcher », martèle le Gouverneur de la région de l’Extrême-Nord Midjiyawa Bakari. Selon les informations relayées par Equinoxe Télévision, ce sont 35.000 personnes en moyenne qui sont impactées par ces inondations. Il s’agit principalement de deux départements, le Mayo-Danay avec Maga et Kaïkaï, le Logone et Chari avec la localité de Zina.

Les populations touchées avouent avoir enregistré de nombreux dégâts matériels. Le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji s’est rendu à Maga pour mesurer l’ampleur de ces dégâts et transmettre le message de réconfort du Président Paul Biya aux sinistrés. « Il y a une digue longue de 50 kilomètres qui a lâché. Il faut comprendre qu’il y a eu de fortes pluies. On peut parler du changement climatique parce généralement, au 15 septembre, il n’y a plus de pluies ici », explique le membre du Gouvernement.

 

L’aide du Chef de l’Etat

Selon nos sources, l’aide du Chef de l’Etat est estimée à 150 millions de FCFA, mobilisée pour être acheminée aux populations afin de faire face à ces inondations qui ont causé des conséquences énormes dans la région de l’Extrême-Nord. « Nous allons distribuer les dons du Chef de l’Etat aux sinistrés. Ils doivent faire confiance au Gouvernement et c’est la preuve qu’à chaque fois que les populations sont sinistrées, le Chef de l’Etat agit promptement », assure Paul Atanga Nji. Pour les populations bénéficiaires, l’aide est la bienvenue.

En rappel, il faut noter que la dernière grosse inondation qui a touché la région de l’Extrême-Nord remonte en 2012. Ce qui avait d’ailleurs fait déplacer le Président de la République pour la zone sinistrée de Guirvigig dans le Mayo-Danay.

Précedent Est - Gouvernance territoriale : Joseph Mache Njouonwet prend les rênes !
Suivant Travaux publics : Le MINTP va mettre en place une unité de production de bitume

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 764 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Changement climatique : Des médecins belges donnent l’alerte

1 000 médecins belges demandent aux autorités de prendre plus de mesures afin de lutter contre « la plus grande menace du 21e siècle ».

Actu Cameroun

Mobilité Urbaine en Afrique : Le Cameroun abrite les travaux de la 3ème conférence

En posture de représentante personnelle du Premier Ministre du Cameroun, Joseph Dion Ngute, empêché, Célestine Ketcha Courtès a ouvert solennellement les travaux de la 3ème conférence sur la mobilité urbaine

Dossiers

JMH 2019 – Gestion des déchets plastiques : 600 000 tonnes de menaces

Parmi les défis mondiaux les plus-en vue, se situe le management des ordures. Partielle exigence pour avoir des villes vertes et donc des logements résilients, leur transformation demeure une équation

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire