Développement durable : Les ODD convoqués lors d’un café scientifique

Développement durable : Les ODD convoqués lors d’un café scientifique

En collaboration avec l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Cameroun, Green Impact Communication a organisé une entrevue avec les professionnels de l’information le 20 juin 2019 à Yaoundé, pour se pencher sur les ODD.

Le thème mis à l’honneur a été Agenda 2030, un référentiel universel, inclusif et transversal d’application volontaire pour tous les acteurs : le cas des médias. Le Réseau des journalistes et hommes de médias pour le developpement durable et la RSE coordonnée par Line Batongue, souhaite par la rencontre avec les acteurs de la presse, les sensibiliser et les impliquer sur les initiatives citoyennes, qui contribueront à la consécration des objectifs du developpement durable, dans une perspective de l’agenda 2030.

Au Cameroun, la mise en œuvre des ODD est encore en phase de processus contenu. Les Nations Unies en 2015, lors de la naissance de l’agenda 2030, ont souhaité que les 17 objectifs puissent être appropriés par les Etats dans leur ensemble pour une réussite en 2030. Quatre ans après, il semble que des actions soient lentes, et que certains acteurs tels la presse, ne sont pas suffisamment sensibilisés ni outillés.

Le réseau des journalistes et hommes de média sur le developpement durable et l’association en concertation avec la société civile, ont émis des pistes de sortie des plus favorables, malgré la réticence de certains départements ministériels techniques à favoriser l’accès à l’information, le soutien de l’Etat aux mesures citoyennes encore timides, la non maitrise des outils relatifs aux ODD, entre autres.

Le concept de développement durable a émergé des revendications environnementales mais s’inscrit également dans le prolongement des débats sur le développement et la revendication d’une autre mondialisation basée sur des modèles de développement alternatifs. Vu de cette manière, il peut sembler hors de propos d’aborder la question du développement durable dans le contexte des pays africains sous ajustement structurel depuis environ 25 ans. En effet, les politiques macro-économiques caractérisant ces programmes limitent la marge de manœuvre des États dans la définition des politiques. Cependant, le concept de développement durable a permis l’émergence d’un espace de communication sur la base de principes et valeurs telles que la responsabilité, la précaution et la participation, qui sont mobilisés par divers acteurs sociaux, favorisant ainsi l’expression de propositions alternatives jusqu’ici socialement inaudibles. L’industrie minière malienne expérimente ce potentiel de mobilisation du développement durable.

Précedent Douala : Crise de compétences entre la CU et la CAD 1er
Suivant 38ème Assemblée générale annuelle SHEITER : La problématique du logement à l’honneur

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Municipales 2020 en France: La diaspora camerounaise répond présente

Ils sont conseillers municipaux, Maires ou Adjoints. à l’issue du deuxième tour des municipales 2020 en France tenu le 28 juin et des cérémonies d’installation le 4 juillet 2020, nombreux

Actu

Beyrouth 2016 : Les maires impliqués dans plusieurs chantiers

Les élus locaux profitent de leur présence à la 3e assemblée générale de l’AIMF pour travailler sur plusieurs préoccupations communes à une région ou à l’ensemble des autorités locales. En

Actu

Africités 2018 : Nouveau record de participation

L’édition 2018 du Sommet Africités a accueilli 10 000 participants. Nouveau record. Dès la journée du 23 novembre 2018, les organisateurs du 8e Sommet Africités savait qu’une page d’histoire venait

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire