Côte d’Ivoire : un député condamné pour propagation de fausses nouvelles

Côte d’Ivoire : un député condamné pour propagation de fausses nouvelles

Le parlementaire Alain Lobognon a été épinglé par la justice ivoirienne mardi 29 janvier 2019, pour des allégations  tenues sur les réseaux sociaux.

Le député de Fresco (Sud) Alain Lobognon, proche du président l’Assemblée nationale et ancien chef de la rébellion, Guillaume Soro, a été condamné mardi à un an de prison ferme et 300.000 FCFA d’amende pour un tweet dans lequel il accusait le procureur de vouloir faire arrêter un de ses collègues députés.

Les neuf avocats constitués pour le défendre et une trentaine d’autres ont abandonné la salle après que le président a refusé de donner suite à leurs exceptions qui soulevaient notamment la compétence du tribunal.

M. Lobognon, 50 ans, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports de 2011 à 2015, a été reconnu coupable de propagation de fausse nouvelle, incitation à la violence et trouble à l’ordre public.

Précedent Concours ville propre : La commune de Bangangté décroche le prix 2018
Suivant Mobilité urbaine: Douala accueillera son 1er Tramway en 2021

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 585 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

Changement climatique: Le trafic du Canal de Panama perturbé par la sécheresse!

Le Panama connait sa pire sécheresse depuis 115 ans. Résultat : le canal qui relie l’Atlantique au Pacifique manque d’eau, et le trafic de marchandises est très perturbé.

Actu Afrique

Villes résilientes: La première assemblée générale d’ONU-HABITAT annoncée

Le Programme des Nations Unies pour les établissements humains, organise sa première assemblée universelle du 27 au 31 mai 2019 à Nairobi au Kenya, autour du thème de l’amélioration de

Actu Afrique

AIMF : les autorités locales outillées sur la gestion financière

Lors du Forum Politique pour le Développement organisé par la Commission européenne du 20 au 22 mars 2018, l’AIMF a organisé une session de travail dédiée à la mobilisation des

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire