Concours de l’EAMAU au Togo : 18 camerounais admis

Concours de l’EAMAU au Togo : 18 camerounais admis

En marge de la toute première réunion semestrielle des responsables des services déconcentrés du Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, tenue à Yaoundé le 19 août 2019 ; les résultats du concours d’entré à l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) de Lomé au Togo, pour la session de mai 2019, ont été officiellement publiés.

Comme chaque année, l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) de Lomé au Togo, ouvre ses portes à tous jeunes du continent noir ; suivant les critères du mérite, de l’égalité des chances et de la transparence. D’ailleurs, une forte communication est toujours faite autour de l’organisation de ce prestigieux concours, à travers les pays concernés. La preuve étant qu’au Cameroun seulement, 640 dossiers de candidatures ont été déposés par des jeunes, cette année, dans les trois spécialités que sont l’Architecture ; l’Urbanisme ; et la Gestion Urbaine.

640 candidats pour 18 places

Au Cameroun, la session de mai 2019 s’est déroulé sereinement, au centre unique de l’Ecole Nationale des Travaux Publics, sous la coordination du représentant de l’EAMAU, monsieur Ndongo ; assisté pour la circonstance d’un huissier de justice assermenté ; des forces de maintien de l’ordre ; et des services de renseignement. Et les copies des 640 candidats ont été transportés en toute sécurité, sous plis scellés, jusqu’au siège de Lomé, pour les corrections.

Il en a été de même pour le transport des résultats des 18 candidats admis, sous plis fermés ; accompagnés des relevés de notes de tous les 640 candidats, sans exceptions. D’ailleurs qu’un huissier de justice suit de bout en bout l’ensemble de ce processus, afin de s’en assurer de la conformité et de la régularité de toutes les procédures.

Le triomphe de la méritocratie

Contrairement à toutes les allégations infondées qui ont régulièrement entourées les résultats de ce concours de l’EAMAU, le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès, a tenu à voir très clair sur l’ensemble du processus qui encadre ce concours au Cameroun afin de préserver l’image et la notoriété de cette école de renommée internationale.

C’est donc en salle, que tout le monde, a découvert les résultats de l’EAMAU, session de mai 2019, prononcés solennellement par son représentant au Cameroun, M. Ndongo ; en présence d’un huissier et justice et des services de renseignement.

 Source: Samuel Bondjock

Précedent Burkina-Faso : La lutte contre les fausses immatriculations de véhicules entamée
Suivant Société Immobilière du Cameroun : Dr Ahmadou Sardaouna, Nouveau DG

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 705 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

France – Mairie de Montreuil : 6 agents portent plaintes pour harcèlement morale

La plainte a été déposée le lundi 18 février 2019 au parquet, pour les faits de harcèlement moral et discrimination.

Actu Cameroun

Limbe III Council, Pioneer Mayor is dead

Mayor Ekuka Samuel Mokake was central committee member of the ruling CPDM party The first ever mayor of the Limbe II council in Fako Division of the South West Region

Actu Cameroun

VŒUX 2015 : Le Sénat ignore les collectivités territoriales

L’allocution de M. Marcel Niat Njifenji, président du Sénat, la Chambre Haute du Parlement n’a fait aucune référence aux problèmes liés à la décentralisation. Autant en termes de bilan 2014

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire