Changement climatique: L’Italie devient le premier pays à l’enseigner!

Changement climatique: L’Italie devient le premier pays à l’enseigner!

C’est une première mondiale selon Lorenzo Fioramonti. Le ministre de l’Education italien vient d’annoncer l’intégration dans les programmes scolaires de 33 heures de cours dédiés au changement climatique et aux questions environnementales. Les petits Italiens pourront en profiter dès la rentrée prochaine.

Dès la rentrée prochaine, les petits Italiens vont pouvoir tout comprendre au réchauffement climatique. Le ministre de l’Éducation italien Lorenzo Fioramonti a en effet annoncé que 33 heures de cours seraient désormais consacrées aux questions environnementales, dès 2020, dans les programmes scolaires.

“Pour la première fois dans le monde, le développement durable devient central à l’école”, a-t-il écrit dans un Tweet, “Nous consacrerons 33 heures par an aux thèmes dictés par l’Agenda 2030 et nous formerons les enseignants grâce à 13,5 millions d’euros supplémentaires. C’est l’occasion de faire de l’Italie un établissement d’enseignement de pointe”.

Le ministre, qui a précédemment encouragé les jeunes à sécher les cours les vendredis pour participer aux manifestations lancées par Greta Thunberg, a également précisé, dans une interview à Reuters, que les matières traditionnelles comme la géographie ou les mathématiques seraient étudiées sous le prisme du développement durable. “L’ensemble du ministère est en train d’être modifié pour que la durabilité et le climat soient au centre du modèle d’éducation”, a ajouté à l’agence cet ancien professeur d’économie à l’Université de Pretoria en Afrique du Sud.

En France, des éco-délégués pour former aux écogestes

En France, après la mobilisation de la jeunesse pour le climat, les enjeux climatiques sont intégrés à certaines matières comme l’histoire-géographie mais ne sont pas comptabilisés en heure de cours, défend le Ministère de l’Education. Cette année, le ministre Jean-Michel Blanquer a également annoncé la création d’éco-délégués élus par leurs camarades pour les sensibiliser aux enjeux climatiques. Si ces annonces vont dans le bon sens, cela ne suffit pas.

Tout comme les étudiants du collectif Pour un réveil écologique ou les universitaires et directeurs d’établissement du supérieur, les enseignements du primaire et du secondaire militent pour une plus grande intégration des enjeux écologiques dans les programmes scolaires. Car c’est dès le plus jeune que la prise de conscience doit être initiée.

 

Précedent Nigeria: Ouverture prochaine de la première Université dédiée aux transports!
Suivant Commune de Ndom : Bientôt la mise en onde d’une radio communautaire

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 728 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Urbanisation. Douala aménage des pôles pour faciliter la circulation des populations

La Communauté urbaine a plaidé pour des études relatives à la construction de pôles par arrondissements. Cinq arrondissements de la capitale économique seront l’objet de la construction de pôles par

Actu Afrique

Gabon: Face à l’hôtel de Libreville, Averda fait le point

En bisbille avec l’Hôtel de Ville depuis quelque temps, la société de ramassage d’ordures ménagères assure vouloir continuer à tenir ses engagements vis-à-vis de l’État gabonais dans la capitale et

Actu

Bénin : les personnes handicapées s’impliquent dans le développement local

Elles travaillent pour la mise sur pied d’un guide pour qu’elles soient plus actives et prises en compte dans le processus de développement local du pays L’Association des personnes handicapées

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire