Algérie – Mairie de Khenchela : Kamal Hachouf limogé!

Algérie – Mairie de Khenchela : Kamal Hachouf limogé!

Déclenchée par la décision de l’édile municipaux le mardi 19 février, d’interdire l’accès à sa mairie à Rachid Nekkaz candidat à la présidentielle du 18 Avril 2019.

Le mardi 19 février 2019, quelques centaines de personnes se sont rassemblées devant la mairie de Khenchela à 500 km  au Sud-est d’Alger. Pour protester contre la décision du maire de fermer illégalement les portes du bâtiment, à Rachid Nekkaz un candidat déclaré à la présidentielle du 18 Avril 2019. Celui-ci avait annoncé sur les réseaux sociaux qu’il se rendrait à la mairie pour y recueillir et faire légaliser des parrainages d’électeurs, comme l’exige la loi électorale. Le maire, Kamal Hachouf membre du Front de libération nationale (FLN) parti du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, avait en retour prévenu qu’il lui en interdirait l’accès. Au lendemain des manifestations le maire a été limogé.

Selon un responsable de la wilaya (préfecture) de Khenchela a indiqué le mercredi 20 février 2019 à l’AFP, sous le couvert de l’anonymat, que le maire avait été démis de ses fonctions par le wali, le préfet. Il ignore si cette situation est liée aux incidents survenus, le mercredi 19 février 2019 devant la mairie de Khenchela.

Précedent Chantiers routiers : les entreprises défaillantes dans le viseur de Ketcha Courtès
Suivant Local governance: Doumaintang municipality to the test

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Gouvernance forestière : Un ouvrage sur l’Afrique Centrale en chantier

Plusieurs experts sont mis à contribution pour la publication d’un ouvrage collectif visant à mettre un accent particulier sur la problématique de gouvernance forestière en Afrique Centrale. Les processus de

Actu Afrique

Sierra Leone: new President promises inclusive government

The new government of President Maada is expected to reflect all the aspects of Sierra Leone The decision to establish an inclusive government comes barely days after President Julius Maada

Actu

Sénatoriales 2018 : les candidatures passent au scanner

Depuis le 26 février 2018, l’évaluation de tous les dossiers de candidatures est en cours. Le conseil électoral veille à ce que les documents fournis par les 9 partis qui

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire