« Accordée avec fraude » : Jean-Bruno Tagne fait le procès du contentieux électoral de 2018

« Accordée avec fraude » : Jean-Bruno Tagne fait le procès du contentieux électoral de 2018

C’est la toile de fond de son troisième ouvrage de 290 pages intitulé « Accordée avec fraude », qui a été présenté et dédicacé au grand public le lundi 12 août 2019, à la librairie des Peuples Noirs de Yaoundé.

Dans un contexte politique marqué par les contestations des résultats de la dernière élection présidentielle du 07 octobre 2018 ; à travers un plan de résistance lancé par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) ; le journaliste-écrivain, Jean-Bruno Tagne, entreprend par le biais de son tout nouvel ouvrage, de rouvrir le procès du processus électoral camerounais, de Ahdjo à Paul Biya, afin de sortir du cycle infernal des élections contestées. Et ceci, en interrogeant l’histoire ; depuis l’époque post-coloniales, jusqu’à nos jours ; en passant par l’avènement du multipartisme dans les années 1990.

Un auteur engagé

En interrogeant les acteurs, l’auteur arrive à la conclusion selon laquelle ; le contrôle des résultats des différentes consultations électorales est la clé de voûte du système qui gouverne le Cameroun depuis les indépendances. Pour Jean-Bruno Tagne, la « fraude est génétique au Cameroun » ; à travers des manipulations de toutes sortes. Celle-ci étant consubstantielle au système gouvernant, qui tient à assurer sa perpétuation au pouvoir.

La caution scientifique lu Pr Ambroise Nkom

Dans un tel environnement, renchérit le Pr Ambroise Nkom, présentateur de l’ouvrage et Directeur de la librairie des Peuples Noirs de Mongo Béti, le peuple n’existe pas. Et il s’en indigne ; face au regard impuissant de quelques figures remarquables de la résistance du MRC présentes dans la salle ; à travers son Vice-Président, Me Emmanuel Sim ; accompagné de Lebon Ndatchoua ; Okala Ebode ; et visiblement de plusieurs autres militants et sympathisants de la lutte.

L’absence du Rdpc à la dédicace

A tort ou à raison, la dédicace de l’ouvrage de Jean-Bruno Tagne, n’a pas connue la présence d’un seul responsable du Rdpc. Est-ce une volonté ou alors une omission de l’auteur ? Tout compte fait, c’est le procès du contentieux électoral, notamment celui du Rdpc, qui s’est ouvert à nouveau devant Jean-Bruno Tagne, comme juge ; et le journaliste Jean Pierre Essono, à la modération des débats ; en absence de tout avocat du candidat élu pourtant avec 71% de suffrages. Très curieux procès à la soviétique.

L’économie de l’ouvrage

A travers les 8 chapitres de l’ouvrage, avec introduction et conclusion, sans préface ; l’auteur entend démanteler toute l’ingénierie de la fraude électorale qui aurait fait son lit dans le système gouvernant camerounais ; avec une analyse critique des systèmes britanniques et français, hérités de la colonisation. Il dresse également les portraits de certains candidats qui auraient selon lui, marqués l’histoire de cette élection du 07 octobre 2018 ; en des chapitres entiers à Cabral Libii, notamment ; à Maurice Kamto ; Akéré Muna ; et à une moindre mesure à Joshua Osih. En omettant néanmoins  de  citer, une fois de plus, le candidat Paul Biya du Rdpc.

Les éternelles propositions

Dans une méthodologie scientifique, l’auteur termine son essai littéraire par des propositions de solutions et des réformes systématiques à apporter à ce qu’il qualifie de machine extrêmement dangereuse pour l’avenir du pays. Jean-Bruno Tagne, croit dur comme fer, qu’il est plus qu’impératif de repenser les élections au Cameroun. Car, selon lui, la paix sociale et de la stabilité en dépendent fortement.

Source: S.B.

Précedent Région du Sud - Aménagement routier : Le tronçon Djoum – Mintom achevé
Suivant Mexique - Environnement : Un arbre artificiel pour purifier l'air !

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 585 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Sénatoriales 2018 : une razzia du Rdpc à l’horizon!

Depuis 18h, horaire de fermeture des bureaux de vote ce 25 mars 2018, des estimations sont faites sur le bilan et les premières tendances en attendant les résultats définitifs dans

Actu Cameroun

Conseil national de la décentralisation : L’élargissement des compétences aux communes au menu

La deuxième session du conseil s’est tenue sous la houlette du Premier Ministre Philémon Yang, jeudi 20 décembre 2018 à Yaoundé.

Actu

Developpement local : Le Comité de pilotage du PRODEL engage des réflexions

Le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, Dr Taïga a présidé le 07 mai 2019 à Yaoundé, les travaux de la deuxième session du Comité de pilotage

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire