Sénatoriales 2018 : les 30 sont connus !

Sénatoriales 2018 : les 30 sont connus !

Le président de la république a procédé par décret le 12 avril dernier, à la nomination des 30 sénateurs qui complètent désormais la chambre haute, à quelques jours de l’ouverture de leur première session de plein droit.

Le Chef de l’Etat n’a pas attendu le 15 avril pour enfin délivrer le reste de l’effectif des sénateurs, dont la loi lui donne le pouvoir de nommer. C’est une équipe proche de celle de 2013 qui a été reconduite pour cette deuxième législature.

Plusieurs figures du paysage politique se sont vu accordées encore une fois, la confiance auprès du président Paul Biya pour les cinq prochaines années. C’est le cas de M. MOUSSA SABO (titulaire),  et de M. Halirou MAMOUDOU, suppléant  dans l’Adamaoua. Les sieurs NKODO Laurent,  Siegfried ETAME MASSOMA, M. IBRAHIM MBOMBO NJOYA, Niat NJIFENDI Marcel, Fon MUKETE ESSIMI Victor, CHAFAH Isaac, ABOUBAKARY Abdoulaye, DAIKOLE DAISSALA respectivement dans les régions du Centre, Littoral, Ouest, Sud-Ouest, Nord-Ouest, Nord et Extrême-Nord.

Toutefois, l’on observe les entrées remarquées de M. Albert MBIDA MVODO en service au groupe l’ANECDOTE, M. Djaratou MOHAMADOU, et celles de femmes à l’image de Mme ADIJATOU, Mme ABOUI Marlise (Est), NGO SING Epse DIKOBO (Littoral),  HAYATOU AICHA Pierrette (Nord), PAPOUDAM Mariatou (Ouest), MBUH Lucy (Sud-Ouest).

Les formations politiques ont compté dans cette répartition à l’exemple de l’entrée en scène de l’Union des populations du Cameroun (UPC). En outre, la deuxième législature du sénat s’ouvre par la session de plein droit le 24 avril prochain. Mais contrairement au précédent mandat au cours duquel six partis politiques étaient représentés, la deuxième législature sera composée de sept partis. Il s’agit précisément du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) qui domine largement la chambre haute avec 87 sièges sur les 100 au total, le parti présidentiel avec ses 87% de sénateurs étant le seul qui dispose d’un groupe parlementaire. Le Social democratic front (SDF) avec 7 élus confirme sa place de leader de l’opposition parlementaire, bien que cette formation politique ne dispose plus d’un groupe parlementaire par rapport à la première législature.

Le troisième parti sur l’échiquier est l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) avec 2 sénateurs contre 1 par le passé. Les autres formations politiques avec 1 sénateur chacun, complètent le tableau à savoir l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP), le Front pour le salut national du Cameroun (FSNC).

Sur les 30 nommés, 26 hommes, 4 femmes, avec une moyenne d’âge de 66ans, plus vieux 100 ans, plus jeune 44ans.

A lire aussi:

Hon. Albert Mbida Mvondo : « les collectivités territoriales décentralisées doivent être prioritaires »

Précedent Ireland: Belfast council votes against prosecution of pills online
Suivant Extrême-Nord : la GIZ Offre des foyers améliorés aux populations

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 148 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Tête à tête entre le MINDDEVEL et l’Unicef

La directrice régionale Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds des Nations unies pour l’enfance a été reçu par le ministre de la Décentralisation et du Développement local le

Actu Cameroun

Sénat : Marcel Niat Njifenji encore président !

Le président sortant de la chambre haute a été reconduit samedi dernier, au lendemain de l’ouverture de la session. Marcel NIAT NJIFENJI a été réélu président du sénat au terme

Actu Cameroun

Douala : Le Génie militaire à la rescousse

Alors que sur l’ensemble du pays, plus de 600 chantiers sont réalisés par le Génie militaire, seul le parcours Vita de Douala était jusqu’ici à mettre à son actif. Désormais,

1 Commentaire

Laisser un commentaire