Le gouvernement encourage l’approche HIMO

Le gouvernement encourage l’approche HIMO

L’approche de développement local par l’application des approches à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO) est en cours de diffusion dans les communes du Cameroun. Il s’agit selon les cadres du ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT), d’un principe né sous l’impulsion du Bureau international du travail et des Etats africains pour lutter contre la pauvreté et le chômage.

C’est ainsi que depuis le 3 avril dernier, une seconde vague des communes ont signé avec le MINEPAT de nouvelles conventions de partenariat. Il s’agit des communes de Kumba dans la région du Sud-ouest, Banwa dans la région de l’Ouest et Ndom dans la région du Littoral. Les estimations à l’issue de la signature des conventions de partenariats portent à près de 350 emplois directs dans la municipalité de Banwa par exemple. Un montant de 150 millions de F CFA permettra d’assurer la réhabilitation d’une route de 10 Km dans cette municipalité.

A Ndom, 150 personnes seront impliquées dans la construction d’une route pour désenclaver certains bassins de production. Longue de 7 Km, les travaux de cette infrastructure routière couteront 25 millions de F CFA. Tandis que dans la commune de Kumba, les autorités municipales annoncent que 100 jeunes seront mobilisés pour un autre projet de désenclavement aboutissant à la pose des talus sur des cours d’eau.

Cet intérêt pour les approches HIMO intervient après la signature d’un décret y relatif  par le Premier ministre camerounais le 24 mars 2014. Le but étant de préciser les conditions de recours et d’application des approches HIMO au niveau des collectivités territoriales. Ce texte intervient sur le plan national après la phase d’expérimentation dans certaines communes. Il s’agissait des communes de Sangmélima et Kribi dans la région du Sud. Les municipalités de Banganté et Mbouda dans la région de l’Ouest et Édéa dans la région du Littoral.

Il s’agit aussi pour les autorités camerounaises de marquer leur adhésion à cette pratique qui fédère plusieurs autres pays d’Afrique. Le 15eme séminaire régional HIMO a d’ailleurs eu lieu à Yaoundé du 24 au 28 Février 2014. Parmi les thématiques, figurait la réflexion autour des impacts des approches HIMO dans le développement des entreprises entre autres.

Précedent FJC: Les jeunes se donnent rendez-vous en juillet
Suivant HIMO : L'expérience qui vient de Sangmélima

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 343 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il a dirigé le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la WebTv www.villesetcommunes.tv de 2011 à 2020.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

A quoi ressemblera l’hémicycle après le 9 février 2020?

Peu importe le taux d’abstention lors du double scrutin de dimanche et les griefs qui peuvent être faits à la tenue des élections dans les régions anglopones, l’assemblée nationale sera

Actu Cameroun

Bilan sommaire de Foning à Douala V

Quelques axes de l’action de Françoise Foning à la tête de la mairie d’arrondissement de Douala Ve pendant 12 ans méritent d’être évoqués. Douala 5e pleure une dame qui, à

Actu

Yaounde: Clashes between traders of central market and municipal police

Clashes between municipal police and traders in the central market Yaounde on Friday 8th, 2019, because a trader was molested.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire