Hygiène et désordre urbain : La Communauté urbaine de Douala arrête ses objectifs

Hygiène et désordre urbain : La Communauté urbaine de Douala arrête ses objectifs

Ce sont les deux priorités de la ville de Douala fixées lors de la session ordinaire du conseil de communauté vendredi 14 décembre 2018.

La Communauté urbaine de Douala se fixe deux priorités pour l’année 2019 : rendre la ville plus propre et lutter contre le désordre urbain. Deux objectifs rappelés par Fritz Ntonè Ntonè, délégué du gouvernement auprès de la CUD, vendredi 14 décembre 2018, lors de la session ordinaire du conseil de communauté du quatrième trimestre consacrée au vote du budget de l’exercice 2019.

Ainsi, les membres du conseil, grands conseillers, réunis à la salle des Actes Rudolph Tokoto de la Communauté, ont adopté un budget de 49,9 milliards F. Une enveloppe en baisse de 5% par rapport à l’année 2017. Par contre, le budget alloué au fonctionnement, comme le précise le patron de la collectivité publique décentralisée, est en légère augmentation.

Une hausse liée à la première priorité. Les frais qui concernent le ramassage des ordures sont logés dans la partie fonctionnement du budget. Les maires vont donc s’impliquer afin que les ordures sortent des quartiers et les jeunes riverains seront mis à contribution en phase pré-collecte. Toutefois, le délégué du gouvernement reconnaît que la problématique d’enlèvement, de transport et de traitement des ordures ménagères est une actualité dans les grandes villes camerounaises.

Quant à la deuxième priorité, M. Ntonè Ntonè n’a pas manqué de souligner les dangers du désordre urbain à savoir, l’incivisme fiscal, la criminalité, l’insécurité d’une manière générale. Comme moyens de lutte donc plus de vigilance et l’annonce d’une nouvelle cuvée du personnel de la police municipale qui entre en activité dès le 1er janvier 2019.

Et quelques recommandations ont été faites dans ce sens par les grands conseillers. On peut citer : la nécessité d’une utilisation harmonieuse de la nomenclature du budget-programme par les services de la Communauté urbaine et de la recette municipale pour faciliter le suivi budgétaire des opérations engagées ; sensibiliser le personnel aux nouvelles méthodes du budget-programme, ainsi que sur les objectifs de l’institution entre autres.

Source: Camerbe

Précedent Umushyikirano 2018 : Kagame's call for unity and accountability
Suivant Umushyikirano 2018  : Que sont devenues les résolutions de 2017 ?

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 625 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Insalubrité a l’aéroport de Douala : les compagnies aériennes tirent la sonnette d’alarme

L’établissement de transport aérien camerounais fait face à un ultimatum posé le 23 Février, par plusieurs compagnies avec qui il collabore. L’insalubrité au sein de l’aéroport international est au cœur

Actu

Changement climatique : le Forum du Pacifique au bord de la rupture avec l’Australie

Le gouvernement australien a refusé un communiqué le 16 Aout 2019, conforme aux objectifs du Traité de Paris sur le climat.

Actu Cameroun

Adressage : Des figures historiques dans les rues de Garoua

Les responsables de la communauté urbaine de Garoua ont décidé de changer la dénomination de certaines rues de la ville de Garoua. La décision avait déjà été prise depuis le

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire