Filets sociaux : Plus de 31 milliards pour la deuxième phase

Filets sociaux : Plus de 31 milliards pour la deuxième phase

L’enveloppe fournie par la Banque mondiale vise à aider 250 000 personnes dans 80 000 ménages répartis dans 7 régions du pays.

 La phase 2018 des filets sociaux est sur les rails. Satisfaite par les résultats enregistrés depuis son lancement, la Banque mondiale a résolu de lui renouveler son appui. Telle est la quintessence du point de presse d’Elisabeth Huybens, directrice des opérations de l’institution, vendredi 2 février à Yaoundé. « Cette fois-ci, l’enveloppe pèse plus de 31 milliards de F, dont la moitié sous forme de prêt », a-t-elle indiqué.

En plus des régions de l’Est, du Nord-Ouest et des villes de Yaoundé et Douala, les régions du Sud et du Sud-Ouest seront incluses. Les filets sociaux sont des programmes de transferts ciblant les personnes en état de pauvreté chronique ou passagère et les groupes vulnérables, pour les aider à améliorer leurs conditions de vie. D’après le secrétaire général du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Jean Tchoffo, par ailleurs président du Comité technique de suivi de ce projet, il constitue le canal par lequel le gouvernement transmet aux plus pauvres les fruits de la croissance.

Soit 20 000 F tous les mois à des ménages démunis, avec pour but d’envoyer les enfants à l’école, d’accéder aux soins de santé et mener des activités génératrices de revenus. Il a été lancé en 2014, après une phase pilote en 2013 mise en œuvre par le gouvernement. 250 000 personnes dans 80 000 ménages sont ciblées. « Si le Cameroun le souhaite, nous pouvons l’aider à développer un système soutenable et permanent de filets sociaux afin de l’aider à combattre la pauvreté et les urgences de manière systématique », affirme Elisabeth Huybens. Toute chose qui serait envisageable car, d’après Jean Tchoffo, le gouvernement vient d’élaborer un document de politique nationale impliquant la protection sociale. « Il s’agit de pérenniser le projet filets sociaux qui constitue un des axes clés, de manière à ce que le plus grand nombre puisse en bénéficier », a-t-il déclaré. Les discussions sont déjà entamées pour une troisième phase visant à couvrir l’année 2019.

Précedent HIMO-PNDP. Les régions de l’Est et du Nord-Ouest ciblées pour le lancement du cinquième cycle
Suivant Urbanisation. Douala aménage des pôles pour faciliter la circulation des populations

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

Japon: Au moins 50 morts dans des inondations

Les pluies qui devraient durer encore plusieurs jours, selon l’agence météorologique japonaise, rendent le travail des 80.000 secouristes particulièrement difficile.

Actu Monde

Suisse – Lutte contre les inondations : Les communes du Canton de Vaud s’unissent

Des investissements de plus de 80 millions de francs suisses sont prévus pour protéger les communes de l’Ouest lausannois, contre les risques d’inondations liés aux crues du ruisseau de Broye

Actu Afrique

Algérie – Développement local: La Commune fantôme d’Aghbalou

La commune d’Aghbalou, au nord-est de la wilaya de Bouira, est à la marge du développement. Depuis de longues années, les manques dans tous les domaines n’ont pas cessé de

1 Commentaire

Laisser un commentaire