Douala : le monument Um NYOBE à terre

Douala : le monument Um NYOBE à terre

C’est l’œuvre des chefs traditionnels du canton BELL. Ils se sont mobilisés le samedi 26 mai à Bonapriso pour détruire le monument en construction pour rendre hommage à la figure nationale.

Au matin du 26 mai, les chefs des communautés Belè, Bonapriso, Bonadouma et Bonandoumbè ont exprimé,  leur mécontentement au sujet de la construction du monument Um Nyobe au carrefour de la Cité du Centenaire à Bonapriso. L’objet du désarroi  du Canton Bell : il est anormal de servir en la matière d’abord, quelqu’un d’autre à cet endroit stratégique du Canton alors que celui-ci compte aussi d’imminents héros en l’occurrence Rudolphe Douala Manga Bell qui mérite à tous points égards de disposer d’un monument avant Um Nyobe. Selon eux, le Délégué du gouvernement Fritz Ntone Ntone serait sourd à cette doléance régulièrement exprimée par les chefs traditionnels de ce canton. Ces évènements interviennent dans un contexte où la célébration de la 46ème fête nationale le 20 mai dernier, a battu pavé dans tout le pays, avec des valeurs d’unité et de vivre-ensemble largement revendiqués.

De plus, on a encore en mémoire les combats de l’activiste André Blaise Essama, qui ont abouti au lancement de ce chantier qui honore une figure de poids dans l’histoire du pays. En rappel, André Blaise Essama s’était véhément attaqué au monument du Général français Leclerc situé à la poste centrale de Bonanjo à Douala, et lui a valu plusieurs arrestations.

Des comportements qui interrogent fortement sur une montée dangereuse du tribalisme depuis plusieurs mois, à l’aube des échéances électorales.

Une situation qui questionne les agrégats politiques en termes de gouvernance locale à coloration patrimoniale et culturelle, et embraye sur un bras de fer entre le « super-maire » Ntone Ntone Fritz, et les chefferies traditionnelles de la ville dont le conseil national a livré son rapport il y’a quelques jours.

 

Précedent Septentrion et Est : la Banque Mondiale prescrit le développement socio-économique
Suivant  Douala : le Boulevard de la République bientôt ouvert

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 928 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Accès à l’électricité au Cameroun: 252 milliards octroyés par la Banque Mondiale

Plusieurs structures vont connaître une transformation par le biais des fonds injectés par la Banque Mondiale au Cameroun. L’interconnexion des réseaux étant l’objectif affiché pour une offre énergétique stable. L’interconnexion

Actu Cameroun

Culture: Sud 2013 capte les métamorphoses

Du 3 au 10 décembre 2013, le Salon urbain de Douala (SUD 2013) a tenu promesse. Ce qui n’était pas donné au départ au vu des difficultés qui s’amoncelaient à l’horizon

Actu

Développement urbain : Célestine Ketcha Courtès prescrit la performance aux prestataires

La visite de travail du  Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, dans la ville de Douala, les 12 et 13 janvier 2019, assisté de son Secrétaire d’Etat en charge

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire