Construction du pont de Natchtigal: Fin de calvaire pour les populations de Batchenga – Ntui

Construction du pont de Natchtigal: Fin de calvaire pour les populations de Batchenga – Ntui

La cérémonie officielle de traversée à pieds secs, sur le pont bipoutre mixte en acier – béton de 400 mètres linéaires (ml) en cours de construction sur le fleuve Sanaga à Nachtigal, a eu lieu le 15 novembre 2019, sous la présidence du Ministre des Travaux Publics (MinTP), Emmanuel Nganou Djoumessi, accompagné pour la circonstance de son Secrétaire d’Etat, chargé des routes, Armand Djodom.

En présence des autorités administratives, politiques, religieuses et traditionnelles des deux rives du fleuve Sanaga, que sont Batchenga et Ntui, appartenant respectivement au département de la Lékié et à celui du Mbam et Kim, le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, est venu toucher du doigt le niveau d’avancement des travaux de cette grande réalisation, qui siffle désormais la fin du calvaire pour les populations de ces deux importants bassins de productions agricoles du Cameroun, aussi bien dans les cultures vivrières, que celles de rentes, comme le Cacao.

Fort de ce potentiel économique, le gouvernement camerounais, à travers le concours de son partenaire historique, l’Agence française de développement (Afd), a financé les travaux de cette première section de 21,3 km avec la construction du pont sur la Sanaga, parmi les 06 lot que compte le corridor Batchenga – Yoko – Lena – Tibati, long de 386,8 km, en cours d’aménagement, pour un investissement global d’environ 360 milliards de FCFA.

Durant plusieurs décennies, les populations croupissaient sous les caprices d’un bac de fortune, régulièrement en panne, pour franchir de part et d’autres, les rives du fleuve Sanaga. Un véritable calvaire pour les planteurs de ces localités, qui avaient du mal à écouler leurs marchandises vers les grands marchés du pays. C’est véritablement au rabais que les fonctionnaires, agents de l’Etat et autres opérateurs économiques privés exerçaient dans ces conditions précaires.

C’est comme un vent nouveau qui souffle désormais d’une rive à l’autre du fleuve Sanaga, à travers l’ouverture aux piétons de ce pont mixte bipoutre en acier et béton de 400 ml à 07 travées continues, avant la livraison définitive de ces travaux, en février 2020. A en croire Sa Majesté Essoa Etoga Gabriel Sylvain, Chef supérieur Batchenga : «Nous avons, nous autres, la chance de voir enfin ce pont dressé fièrement sur ce fleuve historique, qui reste un grand symbole dans notre tradition. Nos ancêtres, de leur vivant, ont appelé ce pont de tous leurs vœux. Mais hélas, ils ne sont plus là pour vivre ça. C’est avec une très grande joie que nous accueillons cette autre grande réalisation du Président Paul Biya, en faveur des populations de Batchenga.

Vivement que les autres projets suivent également et Batchenga s’ouvrira aussi à l’émergence.» C’est la même joie qui se traduit du côté de Ntui, avec Sa Majesté Bessala Bessala Henri, Chef de Canton Mvele, dans le Mbam et Kim. Surtout avec les assurances du Directeur Général de Razel Cameroun, Frank Casteleyn, qui déclare que : «C’est un ouvrage qui reste très classique, mais il est unique de par sa dimension, car il s’agit d’un record qui a été battu sur sa longueur de poussage du hourdis en béton armé qui est un brevet de Razel, dont nous n’avions jamais eu à faire un pont de plus de 200 mètre. Mais là, nous sommes à 400 mètres, c’est un record au monde avec cette technologie innovante. Même s’il faut reconnaitre qu’il y a eu des impacts financiers supplémentaires qui ont été causés par le barrage de Lom Pangar, qui a régulé un tout petit peu l débit du fleuve Sanaga, nous étions obligés de réviser les fondations du pont, tout en restant dans l’enveloppe initiale du projet. Heureusement, le pont est là et la route est entrain de s’ouvrir pour le grand bonheur des populations. Nous avons travaillé avec les populations localement, toutes les entreprises que nous employons sont locales, les ¾ de nos employés sont des villages environnant, des deux rives du fleuve, ils sont là avec nous, ces jeunes et nous travaillons ensemble sans problème. Et le résultat est là aujourd’hui.»

En plus de ces retombées sociales et économiques directs pour les populations locales, il s’agit également d’un véritable corridor de contournement rapide, reliant directement le Nord et le Sud du Cameroun, notamment la région du Centre et celles de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord, avec une réduction de plus de 200 km sur le tronçon actuel.

 

Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics

Le pont sur la Sanaga à Batchenga est désormais une réalité et c’est même une grande réussite. C’est le fruit de notre coopération avec la France, via l’Agence française de développement. Et là, permettez-moi de le relever pour les en féliciter, les entreprises Razel BEC/Razel Cameroun, qui véritablement tient ces travaux dans les délais. Courage également à la mission de contrôle assurée par le groupement Studi International – Ecta Btp. Il s’agit là d’un instrument de rapprochement entre les régions septentrionales et méridionales du Cameroun, en réduisant de plus de 200 km les distances entre Yaoundé et Ngaoundéré. C’est donc l’occasion pour nous de développer les activités socio-économiques de part et d’autres de cette infrastructure en cours de construction, sur l’axe Batchenga – Ntui – Yoko – Lena – Tibati, pour le grand bonheur des populations riveraines. Le pont est donc là aujourd’hui, la traversée à pied est ainsi amorcée et les travaux vont s’achever définitivement en février 2020, avec ses remblais et son revêtement en béton bitumineux, pour la circulation du grand public.

Source: Samuel Bondjock

Précedent Sommet Mondial des Élus Locaux: Dr Henriette Essame porte la voix du Cameroun à Durban
Suivant France - Bourgogne-Franche-Comté : un budget régional 2020 axé sur le changement climatique

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Commune de Bangangté : Jonas Kouamouo prend les rênes !

Élu vendredi 1er mars 2019, le nouveau maire de la commune de Bangangté, remplace Célestine Ketcha Courtès, devenue ministre de l’habitat et du développement urbain.

Actu Cameroun

Sénatoriales 2018 : les candidatures passent au scanner

Depuis le 26 février 2018, l’évaluation de tous les dossiers de candidatures est en cours. Le conseil électoral veille à ce que les documents fournis par les 9 partis qui

Actu

Douala : Mouvement d’humeur des commerçants du marché Mboppi

Les tenanciers d’échoppes et boutiques du plus grand marché de la cité économique, ont manifesté lundi 4 février 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire