Le centre de métiers d’Ebebda en chantier

Le centre de métiers d’Ebebda en chantier

L’infrastructure financée sur fonds C2D a vu sa première pierre posée le 13 juin par le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle,  Zacharie Perevet. 

Le centre de formation aux métiers agricoles d’Ebebda (Cfm)  ambitionne  accueillir près de 200 apprenants dans les filières agricoles, alimentaires entre autres. La formation prévue pour un ou deux ans permettra d’obtenir des techniciens ou ouvriers. Dans  le cadre des formations, on retrouvera notamment des techniciens de fabrication d’aliments pour bétail, des fabricants de petites machines et outils agricoles et énergie solaire, des producteurs d’intrants de volailles, poissons, ruminants, des opérateurs de transformation et de conservation agroalimentaire (viande, fruits, cacao ; café),  des techniciens de fabrication d’aliments pour bétail, des fabricants de petites machines et outils agricoles et énergie solaire. Aussi, des élèves bénéficieront des formations continues en informatique, comptabilité, gestion. Ils seront 30 par salle de classe pour la théorie et 15 pour la pratique. D’autres formations non spécifiées seront également données.

A la cérémonie de pose de la première pierre, il a été révélé que l’établissement sera constitué de sept grands bâtiments avec deux bâtiments annexes, un snack bar, un atelier de transformation, un centre de documentation, un atelier technique, quatre salles de classe , le tout  sur une superficie de 2280 m2. Le Cfm d’Ebebda est parmi les quatre centres qui  seront ouverts au Cameroun dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D). Une enveloppe de 6,59 milliards de F a été affectée à la construction et l’équipement de ces centres.

« Ce centre va permettre de valoriser les nombreux atouts que recèle cette région », a indiqué Zacharie Perevet, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop). Présent à la cérémonie, l’ambassadeur de France au Cameroun  souligné que cette infrastructure répond aux besoins des populations de la localité. « Il faut des jeunes qui savent transformer et valoriser les productions locales. C’est ce qui sera fait. Nous avons besoin d’ouvriers qualifiés et spécialisés », a indiqué Gilles Thibault.

L’inauguration du Cfm d’Ebebda est prévue pour 2019.

Précedent Filets sociaux: la Banque Mondiale satisfaite
Suivant Reward: Tubah council mayor crowned for excellence

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 97 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Art et culture

Le rideau se baisse sur le salon international du livre de Yaoundé

L’acte 3 de ce rendez-vous littéraire organisé par le ministère des arts et de la culture, a été l’occasion pour les acteurs de la chaîne-livre, de joindre leur savoir-faire du

Actu Cameroun

Bertoua : l’UE lance un programme pour les réfugiés

La question du déplacement forcé de certaines populations a poussé l’Union Européenne à lancer le Programme d’Appui aux Populations Hôtes et aux Réfugiés de RCA (PAPHR). La cérémonie officielle de

Actu Cameroun

Accès des femmes à la terre : La réponse du FIDA

Au cours du troisième Café Genre, organisé au Cameroun le 28 mai 2014 par Onu Femmes, le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) a invité les participants à découvrir

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire