La GIZ œuvre pour la décentralisation en Tunisie

La GIZ œuvre pour la décentralisation en Tunisie

La Coopération allemande pour le développement (GIZ) consacre 1 milliard de dinars pour accompagner le processus de décentralisation et de déconcentration en Tunisie.

L’annonce a été faite mercredi 28 mars par Aida Tarhouni, experte GIZ et chargée du projet d’appui à la déconcentration en Tunisie.

S’exprimant en marge de la Conférence internationale sur “Les rapports entre l’Etat et les collectivités locales dans un système décentralisé”, organisé par la présidence du gouvernement et le ministère de l’Intérieur avec l’appui de la GIZ, Aida Tarhouni a expliqué, dans une déclaration aux médias, que ce projet d’appui à la déconcentration consiste à accompagner des ministères, dont notamment celui de la Santé et de l’Agriculture dans leur processus de déconcentration et de transfert de pouvoirs aux autorités locales élues.

Selon l’ambassadeur d’Allemagne à Tunis, Andreas Reinicke, cette conférence marque la première étape, et celle la plus importante, du projet. Ce projet consiste, a-t-il dit, à aider la Tunisie à construire son propre modèle de décentralisation.

Les exemples allemand, polonais ou encore canadien peuvent être une source d’inspiration pour développer un modèle typiquement tunisien, a-t-il ajouté, relevant que des experts de plusieurs pays ont contribué à ce projet.

“La GIZ est en train de discuter avec le gouvernement de la possibilité et des moyens nécessaires pour accompagner la décentralisation et participer à former les compétences dans les communes”, a souligné le diplomate allemand.

Le Travail du GIZ, a-t-il ajouté, continuera après les élections sur quatre axes principaux dont notamment l’accompagnement des responsables communaux, l’accompagnement technique (comment préparer un budget…) et l’appui financier (comment gagner de l’argent pour financer certains petits projets).

Dans son intervention, le Directeur Résident du bureau de la GIZ en Tunisie/Libye, Matthias Giegerich, a déclaré que la réussite de la décentralisation est tributaire de la réalisation d’une déconcentration efficace.

Ont assisté à la conférence des parlementaires, des acteurs du secteur public et privé, des représentants des organisations nationales, des représentants de la société civile, des experts nationaux et internationaux et des représentants des médias.

Cette conférence s’est tenue les 28 et 29 mars 2018 et était consacrée aux débats sur différentes thématiques relatives à la décentralisation et à la déconcentration.

 

Source: Webmanager Center

Précedent Senatorial Elections: Report from vote counting commission delivered already
Suivant Gouvernance locale : 10 milliards de fonds à lever à la CUD

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 97 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Nigeria: imminent Decentralization of police system

Experts believe that it is time to create ‘State’ or ‘Regional’ police that will coexist with Federal Police. One of the arguments of pro restructuring in Nigeria as the country

Actu Afrique

Farid Yaïci; professeur d’économie (Algérie)

Pour promouvoir le développement local, il faut au préalable restituer le pouvoir de décision aux acteurs locaux, représentés par les délégués de l’Etat, les élus locaux, les entrepreneurs, les travailleurs,

Dossiers

Africités 2018 : L’ombre de Khalifa Sall a plané sur l’ouverture du Sommet

L’ex-maire de Dakar est le grand absent du Sommet de Marrakech. Khalifa Ababacar Sall a été cité dans plusieurs discours pour regretter son absence mais aussi saluer le travail qu’il

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire