Ethiopie: Les législatives repoussées de deux semaines

Ethiopie: Les législatives repoussées de deux semaines

La Commission électorale éthiopienne a annoncé vendredi 14 février 2020, qu’elle comptait désormais organiser les très attendues prochaines élections législatives le 29 août, près de deux semaines après la date initialement annoncé en janvier.

Cette nouvelle date tombe toujours en plein cœur de la saison des pluies, ce qui avait été vivement critiqué en janvier, l’opposition rappelant notamment que beaucoup de routes du pays seront alors impraticables.

« Conformément aux dispositions légales, nous avons décidé de modifier la date des élections, au 29 août », a déclaré vendredi aux médias locaux la présidente de la Commission électorale, Birtukan Mideksa.

Ces élections sont perçues comme une étape cruciale dans la transition politique que tente de mener à bien le Premier ministre, Abiy Ahmed, 43 ans, prix Nobel de la paix 2019, dans un contexte de violences communautaires croissantes. Entré en fonctions en avril 2018 après plusieurs mois de manifestations antigouvernementales, M. Abiy espère que les Éthiopiens lui donneront le mandat pour mettre pleinement en œuvre les réformes politiques et économiques qu’il envisage.

La campagne officielle démarrera le 28 mai, avec une publication des résultats devant survenir avant le 8 septembre 2020.

Le plaidoyer de l’opposition entendu

Deux partis d’opposition, le Front de libération oromo (OLF) et Ezema, avaient notamment demandé en janvier à ce que le scrutin soit repoussé à fin août, en espérant que les pluies seront alors moins denses. Lors des dernières législatives, en 2015, la coalition au pouvoir, le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien avait remporté les 547 sièges à pourvoir.

Mais depuis, Abiy Ahmed a décidé de transformer l’EPRDF en un parti politique unifié, le Parti éthiopien de la prospérité. Cette modification controversée a cependant été rejetée par l’une des quatre composantes de l’EPRDF, le Front de libération des peuples du Tigré (TPLF), qui jusqu‘à 2018 dominait la coalition.

Précedent Municipales 2020 : les 14 maires de villes seront connus au plus tard le 3 mars
Suivant Municipales 2020 : La ministre Agnès Buzyn démissionne et va à l’assaut de Paris

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 927 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Africités 2018 : Rendez-vous est pris pour Kisumu en 2021

La candidature de cette ville kényane a convaincu les délégués d’y prendre rendez-vous en 2021. Au moment où le site historique de Bab Jdid à Marrakech referme ses portes ce

Actu

Kenya – Energie Renouvelable : Le plus grand parc éolien d’Afrique inauguré

Le président Uhuru Kenyatta a assisté le 19 juillet 2019 à l’ouverture du plus grand parc éolien du continent.

Actu Afrique

Burkina-Faso – Commune d’Orada : des infrastructures scolaires sortent de terre à Bandougou

La cérémonie d’inauguration du collège d’enseignement général (CEG) et de l’école primaire publique de Bandougou dans la commune d’Orada le 30 novembre 2018, était placée sous le parrainage du président

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire