Ethiopie: Les législatives repoussées de deux semaines

Ethiopie: Les législatives repoussées de deux semaines

La Commission électorale éthiopienne a annoncé vendredi 14 février 2020, qu’elle comptait désormais organiser les très attendues prochaines élections législatives le 29 août, près de deux semaines après la date initialement annoncé en janvier.

Cette nouvelle date tombe toujours en plein cœur de la saison des pluies, ce qui avait été vivement critiqué en janvier, l’opposition rappelant notamment que beaucoup de routes du pays seront alors impraticables.

« Conformément aux dispositions légales, nous avons décidé de modifier la date des élections, au 29 août », a déclaré vendredi aux médias locaux la présidente de la Commission électorale, Birtukan Mideksa.

Ces élections sont perçues comme une étape cruciale dans la transition politique que tente de mener à bien le Premier ministre, Abiy Ahmed, 43 ans, prix Nobel de la paix 2019, dans un contexte de violences communautaires croissantes. Entré en fonctions en avril 2018 après plusieurs mois de manifestations antigouvernementales, M. Abiy espère que les Éthiopiens lui donneront le mandat pour mettre pleinement en œuvre les réformes politiques et économiques qu’il envisage.

La campagne officielle démarrera le 28 mai, avec une publication des résultats devant survenir avant le 8 septembre 2020.

Le plaidoyer de l’opposition entendu

Deux partis d’opposition, le Front de libération oromo (OLF) et Ezema, avaient notamment demandé en janvier à ce que le scrutin soit repoussé à fin août, en espérant que les pluies seront alors moins denses. Lors des dernières législatives, en 2015, la coalition au pouvoir, le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien avait remporté les 547 sièges à pourvoir.

Mais depuis, Abiy Ahmed a décidé de transformer l’EPRDF en un parti politique unifié, le Parti éthiopien de la prospérité. Cette modification controversée a cependant été rejetée par l’une des quatre composantes de l’EPRDF, le Front de libération des peuples du Tigré (TPLF), qui jusqu‘à 2018 dominait la coalition.

Précedent Municipales 2020 : les 14 maires de villes seront connus au plus tard le 3 mars
Suivant Municipales 2020 : La ministre Agnès Buzyn démissionne et va à l’assaut de Paris

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Commune de Karangasso-Samba : des infrastructures d’adduction d’eau pour 4 villages

Le maire de la commune de Karangasso, Aboubramane Ouattara  a inauguré l’infrastructure à Diofoulma vendredi 18 janvier 2019, qui rentre dans le cadre des services essentiels.

Actu Afrique

Kenya – assainissement urbain : Bientôt des toilettes intelligentes à Nairobi

L’entreprise néerlandaise IHE Delft va installer son système de toilettes intelligentes dans la capitale kenyane pour répondre aux difficultés d’assainissement urbain.

Actu Cameroun

Manu Dibango : Le monde entier pleure la légende pendant que le Cameroun se mure dans le silence

L’inclassable Manu Dibango s’est éteint à Paris ce 24 mars, victime du coronavirus. Des hommages affluent de partout. Au Cameroun, le deuil passe sous silence auprès des autorités. www.villesetcommunes reprend

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire