France: Ces ministres qui ont été élus locaux

France: Ces ministres qui ont été élus locaux

Pas moins de 15 membres du gouvernement de Manuel Valls ont une expérience de la vie communale.

La principale conséquence de l’échec du parti socialiste aux élections municipales de mars dernier est le remaniement du gouvernement. Prenant la mesure du mécontentement du peuple, François Hollande, le président français a nommé Manuel Valls (51 ans) à Matignon, en remplacement de Jean Marc Ayrault qui y a passé près de deux ans, lui l’ancien maire de Nantes (1989 – 2012).

Le « gouvernement de combat » comme se présente l’équipe de 16 ministres et 14 secrétaires d’Etat nommés respectivement les 02 et 09 avril 2014, a la particularité de ne compter que des hommes et femmes d’expérience. D’ailleurs, à défaut d’avoir déjà servi dans des gouvernements précédents, ils ont été à un moment ou à un autre devant les électeurs pour asseoir leur légitimité, soit comme député, soit comme sénateur, mais aussi et surtout comme maire.

Par ordre de longévité, le doyen est Christian Eckert (Secrétaire d’Etat au Budget) qui a été maire de Trieux pendant 27 ans, suivi de Jean-Yves Le Drian (ministre de la Défense), maire de Lorient pendant 17 ans; d’André Vallini (secrétaire d’Etat chargé de la Réforme territoriale), maire de Tullins près de 14 ans, de François Rebsamen (ministre du Travail, de l’emploi et du dialogue social) maire de Dijon 13 ans durant; de Michel Sapin (Finances et Comptes publics) maire d’Argenton-Sur-Creuse 13 ans; de Bernard Cazeneuve (Intérieur) maire de Cherbourg-Octeville 11 ans et 3 mois. Il est à noter que le nouveau premier ministre lui-même a été maire d’Evry pendant plus de 11 ans après avoir été adjoint au maire d’Argenteuil pendant 9 ans. Frédéric Cuvillier (SE/Transports) boucle cette première catégorie avec près de 10 ans passé à la tête de la municipalité de Boulogne-Sur-Mer.

A côté de ces poids lourds de la vie communale, l’on retient les cas de Laurent Fabius (Affaires étrangères et développement international), maire du Grand-Quevilly pendant 4 ans et 8 mois, mais aussi de Valérie Fourneyron (SE/Commerce, Artisanat, Consommation, Economie sociale et solidaire), maire de Rouen pendant 4 ans. Quant à Marylise Lebranchu (Réforme de l’Etat, Décentralisation et Fonction publique), elle a été maire de Morlaix pendant 2 ans.

Par ailleurs, plusieurs membres de ce gouvernement ont une expérience, parfois longue, de conseiller municipal ou régional. Il s’agit notamment d’Aurélie Filippetti (Culture et Communication) à Paris V (2001) et à Metz, Najat Vallaud-Belkacem (Droits de la femme, ville, jeunesse et sports) a été conseillère municipale à Lyon plus de 4 ans, occupant d’ailleurs les fonctions de 6e puis 5e adjointe au maire; ou encore George Pau-Langevin (Outre mer), conseillère régionale d’île-de-France pendant 5 ans.

Faut-il le rappeler, François Hollande a pendant près de 7 ans été maire de Tulle, tandis que son prédécesseur, Nicolas Sarkozy a été maire de Neuilly-Sur-Seine pendant 19 ans. Tout ceci enseigne aux Camerounais que le chemin qui mène aux postes ministériels à défaut d’Etoudi pourrait très bien s’accommoder à l’avenir d’une solide expérience de la fonction municipale.

Précedent Le salaire des maires pour bientôt
Suivant Transport urbain : Un nouveau dispositif à Douala

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

FMDV lance deux nouvelles publications régionale sur le Financement urbain

Le Fonds Mondial pour le Développement des Villes (FMDV) lance deux nouvelles publications régionales sur le financement urbain dans le cadre du Programme REsolutions. REsolutions Europe: innover localement pour financer les

Actu Monde

France : la fin de l’impôt sur le revenu ?

Une des promesses de François Hollande de réduire la pression fiscale sur les ménages pourrait donner lieu à la disparition de l’impôt sur le revenu. Michel Sapin, le ministre français

Actu Monde

France : fusion de 18 communes

« Mon maire, ce n’est plus mon maire ? » En Normandie, 18 communes fusionnent pour n’en former qu’une Petit Caux, en Seine-Maritime, fait partie des 230 communes nouvelles créées le 1er janvier

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire