Africités 2012 : les Osc de l’Ouest en atelier

Une restitution de la VIe édition du sommet de décembre dernier a été organisé dans les locaux de Zenü Network le 03 janvier 2013.

L’exercice inhabituel est celui de la redevabilité si chère à la société civile africaine quand elle parle des pouvoirs publics. C’est celui qu’a organisé Zenü Network, un réseau d’organisations de la société civile basé à Bafoussam le 03 janvier 2013. Il a invité une quarantaine de personnes membres d’organisations de la société civile de la région de l’Ouest pour partager avec elles les leçons à tirer de la 6e édition du Sommet Africités qui s’est tenue à Dakar au Sénégal du 04 au 08 décembre 2012.

Unité et professionnalisme

Trois panelistes ont été invités à animer cet atelier. Charlie Martial Ngounou, Président exécutif d’Afroleadership, une Osc basée à Yaoundé et œuvrant dans la formation, l’accompagnement et le conseil aux communes, y représentait la Plateforme nationale de la société civile camerounaise (Planoscam), actuellement le seul réseau de niveau 4 du pays qui entend fédérer l’ensemble de la société civile camerounaise et porter sa voix aux quatre vents. Il est revenu sur la présence de Planoscam à Dakar. Son intervention a suscité de nombreuses réactions qui ont permis de relever la nécessité pour ses dirigeants d’améliorer la gestion quotidienne de la plateforme, mais aussi et surtout la préparation de la participation aux événements internationaux de manière à représenter valablement les idées de la société civile camerounaise. «Une société civile soucieuse de montrer son unité sur un certain nombre d’enjeux et une synergie dans l’organisation de la participation aux événements internationaux», a souligné dans son mot introductif Flaubert Djateng, le Coordonnateur de Zenü Network.

Pour un positionnement thématique clair

Quant à Kamdem Souop, Directeur de publication de Villes & Communes et Coordonnateur du Réseau africain des journalistes sur les finances publiques et locales (Rajfil), il a été invité à présenter la participation de la société civile africaine à Africités VI et en tirer les leçons pour les Osc camerounaises. Il a tenu à rappeler que «l’organisateur d’Africités est une organisation de la société civile qui est l’instance faîtière des gouvernements locaux à l’échelle du continent. Cglua [Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique, ndlr] a certes un statut diplomatique au Maroc, mais il ne faut pas oublier ce que c’est à l’origine», a-t-il souligné. Cette stature de Cglua qui lui permet d’organiser le plus grand événement de l’Afrique locale tous les trois ans est sous-tendu par «un professionnalisme qui devrait inspirer la société civile camerounaise. Mais à ce professionnalisme, il faudrait ajouter un positionnement thématique clair et faire savoir les résultats du travail mené sur le terrain; choses et d’autres dans lesquelles les Osc camerounaises ont de nombreuses lacunes», a-t-il ajouté.

Ces deux panelistes ont été précédés par Olga Bemegnie qui a présenté aux participants les principales recommandations d’Africités 2012 et relevé la responsabilité des Osc de les récupérer pour mener à bien leur plaidoyer et mettre la pression sur les décideurs aux différents échelons de gouvernance.

Les participants qui se sont promis de répéter cet exercice que les organisations de la société civile camerounaise et les acteurs du développement local gagneraient à systématiser, ont pris l’engagement de formaliser les détails d’une rencontre trimestrielle. Car, le compte à rebours d’Africités VII qui se tiendra en Afrique Australe en 2015 est lancé.

Précedent Africities 6: Final Declaration
Suivant 1er Colloque international 15 – 18 février 2011

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 343 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il a dirigé le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la WebTv www.villesetcommunes.tv de 2011 à 2020.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Focus

Basile Tchoundjeu Commerçant “Les autorités ne s’intéressent pas à nos problèmes”

Nous ne sommes pas contre les déguerpissements de la police municipale. Le plus important est qu’on recase les gens avant de les déguerpir. Mais on a l’impression que les hautes

Actu

Sénatoriales 2018 : une razzia du Rdpc à l’horizon!

Depuis 18h, horaire de fermeture des bureaux de vote ce 25 mars 2018, des estimations sont faites sur le bilan et les premières tendances en attendant les résultats définitifs dans

Focus

Architecture: la voûte nubienne comme alternative au logement à bas coût (1ère partie)

Cette technologie ancestrale est remise au goût du jour à la faveur des difficultés vécues par les personnes à faible revenu dans leur désir de se loger à moindre coût.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire