Cuy: Le tribut de l’assainissement

Pour Gilbert Tsimi Evouna, la beauté de l’architecture urbaine est tributaire de celle des marchés qui parsèment la cité. C’est pourquoi lors des opérations d’assainissement de la ville de Yaoundé enclenchée courant 2007, les espaces commerciaux ont constitué des points ciblés pour des opérations de casses. Une opération ayant mis en difficulté au moins 8000 commerçants et sauveteurs repartis notamment au marché central et dans ceux d’Ekounou, de Nkol-Eton, de Biyem-Assi, de Mokolo, d’Essos, de Mvog-Mbi et bien d’autres.
Le recasement total des commerçants est prévu pour fin 2011, d’après Pierre Zambo de la Cuy. Il est prévu une construction en escalier de 500 boutiques au marché Mendong (disponibles en mai); 500 boutiques à Etetak-route de Nkolbisson et 1000 boutiques à Mokolo.

En attendant, 107 boutiques sont prêtes au marché Mokolo, tandis que 150 boutiques ont été livrés en décembre 2009 au marché central.

Précedent Ville décentralisée : un espace de droits
Suivant Loi de finances 2012 : mobiliser les recettes propres dans les Ctd

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 301 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Africités 2018 : Merci Marrakech

Après le 5e Sommet organisé en 2009, la cité ocre du Maroc accueille à nouveau le Sommet Africités. Lorsque s’achevait le 7e Sommet Africités à Johannesburg en 2015, les acteurs

Actu

“Depuis 1994, nous souhaitons que les autorités nous permettre de construire en matériaux définitifs”

Suite à l’incendie qui a ravagé le marché Elig-Edzoa, Villes & Communes a donné la parole aux commerçants sinistrés de l’espace le 7 mars 2019.

Dossiers

Charlie Martial Ngounou : « Les leaders de nos villes doivent fédérer les énergies »

Expert de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) sur les questions de finances publiques et locales, Charlie Martial Ngounou qui dirige le cabinet Success Partners Consulting, partenaire technique de l’AIMF

1 Commentaire

Laisser un commentaire