Bénin: Un mois pour la gouvernance locale

La principale innovation introduite au Bénin est l’instauration d’un mois de la gouvernance locale.

Le ministre béninois de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de l’aménagement du territoire, Raphaël Edou, a procédé vendredi au lancement des manifestations entrant dans le cadre de la célébration au Bénin de la première édition de la Journée africaine de la décentralisation, axée sur “Financement de la décentralisation, fourniture des services publics et développement local”. “Au-delà du caractère festif ou culturel des manifestations prévues, la première édition de la journée africaine de la décentralisation doit être l’occasion pour que la citoyenneté locale de chaque béninois se manifeste par une plus grande attention portée à la qualité des services offerts aux populations “, a expliqué M. Raphaël Edou.

Pour ce responsable politique du département de la décentralisation, en abordant cette année, le thème “Financement de la décentralisation, fourniture des services publics et développement local”, nous comprenons aisément que la question de transfert des ressources continue d’être une préoccupation en Afrique. “Nos réflexions dans ce sens doivent aller à la fiscalité locale, la péréquation fiscale et transfert local, la déconcentration et les ressources humaines”, a-t-il indiqué, soulignant la nécessité pour les pays du continent africain à consolider les acquis du développement à la base avant d’espérer d’une quelconque émergence. “L’Afrique est aujourd’hui consciente que son émergence dépend énormément de la capacité de ses filles et fils à se mobiliser à travers des réseaux publics et privés pour renforcer et consolider les acquis du développement à la base”, a-t-il fait observer.

Instaurée en 2011, la Journée africaine de la décentralisation et du développement local est célébrée pour la première fois dans tous les Etats de l’Union Africaine.

Le ministre béninois de la Décentralisation et des collectivités locales, Raphaël Edou, a procédé ce jeudi à Cotonou, au lancement officiel de la première édition du mois de la gouvernance locale au Bénin, axé sur “Gouvernance locale : moyen d’atteinte les Objectifs millénaires du développement pour l’amélioration de la qualité de vie des populations”.

“Au-delà du caractère festif ou culturel des manifestations, la première édition du mois de la gouvernance locale doit être l’occasion pour que la citoyenneté locale de chaque Béninois se manifeste par une plus grande attention portée à la qualité des rapports entre les élus locaux et les populations, de même qu’au fonctionnement des mécanismes institutionnels mis en place pour assurer le relai de l’action publique à la base”, a expliqué Raphaël Edou.

Pour ce responsable du département de la Décentralisation et des collectivités locales, cette première édition du mois de la gouvernance locale est aussi le moment indiqué pour susciter et entretenir le dialogue entre tous les acteurs de la vie communale pour s’assurer que la prise en compte des aspirations profondes des populations des villes et campagnes demeurent au cœur de l’exercice du pouvoir locale.

“Il s’agit de l’instauration d’une bonne gouvernance locale perçue comme un système de gouvernance politique, sans lequel l’action publique locale n’est plus le seul fait d’une seule autorité locale, mais implique les populations et les autres acteurs de développement dans les processus décisionnels”, a-t-il souligné.

Source: xinhua

Précedent 08 août 1914 - 08 août 2012: motus sur Martin Paul Samba
Suivant 10 Août 2012 : première édition de la JADDL

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 301 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Elites : nécessaires réformes pour plus de légitimité

Quand la société civile trace la voie, ça peut donner des moments de réflexion comme celui du colloque organisé par le réseau des savoirs, Zenü Network, à Yaoundé en février

Dossiers

Des premiers résultats satisfaisants

La cérémonie de clôture et la soirée de gala qui a suivi dans la foulée ont mis un terme à une édition porteuse de beaucoup d’espoirs. C’est une cérémonie en

Dossiers

Cuy: Le tribut de l’assainissement

Pour Gilbert Tsimi Evouna, la beauté de l’architecture urbaine est tributaire de celle des marchés qui parsèment la cité. C’est pourquoi lors des opérations d’assainissement de la ville de Yaoundé

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire