Panne d’électricité à Yaoundé : La fin du calvaire

Panne d’électricité à Yaoundé : La fin du calvaire

Le Ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, était une fois de plus sur le chantier de réhabilitation du poste BRGM de Melen, vendredi 23 Aout 2019, accompagné d’Eneo et de la Sonatrel, afin de rassurer l’opinion publique sur le retour à la normale de la fourniture de l’énergie électrique dans la ville de Yaoundé, d’ici mardi 27 août.

Après 07 jours et 07 nuits de travail intense, les équipes d’Eneo et de la Sonatrel, ont relevés le défi de réhabiliter la nouvelle salle de commande de la distribution de l’énergie électrique dans les quartiers sinistrés de la ville de Yaoundé, avec l’installation des 19 cellules neuves, venues de la France.

Eloundou Essomba, au four et moulin

Conformément aux prescriptions du Gouvernement, déclinées lors du point de presse du Ministre de la Communication, le 14 août dernier, les délais ont été respectés à la lettre, par les entreprises Alliance et Primelec, engagées sur le terrain ; sous la surveillance permanente du Ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, qui contrôlait personnellement l’évolution de ce chantier jour après jour ; vu l’urgence et la sensibilité de cette crise énergétique qui touche gravement le quotidien des populations de la cité capitale.

Les travaux sont achevés

Lors de la visite du Ministre, Gaston Eloundou Essomba, au poste BRGM de Melen, vendredi dernier en fin d’après-midi, les assurances fermes ont été données par les responsables de la Sonatrel et d’Eneo, engagés sur ces travaux depuis le sinistre du 07 août dernier ; sur l’achèvement des travaux techniques et de génie-civil, et le retour progressif de l’énergie électrique dans les différents quartiers suivant le planning, du samedi 24 au mardi 27 août 2019, date butoir pour la reprise de tous les clients de Yaoundé. En attendant impatiemment ce retour à la normale, les populations de la cité capitale vivent les derniers calvaires de ces délestages, par rotation et rationnement de l’énergie électrique.


Réactions :

Tchoutio Léopold ; responsable de la Sonatrel, au poste haute tension niveau B

Aussitôt l’incident survenu le 07 août dernier, la Direction Générale de la Société Nationale de Transport de l’Electricité (Sonatrel) a pris toutes les mesures nécessaires, afin de nous donner tous les moyens de résoudre le problème conformément aux exigences du Gouvernement. Il était donc question pour nous de terminer ces travaux dans un délai de 7 jours. La Sonatrel avait la responsabilité de veiller à ce que les transformateurs et les lignes de transport 90, qui alimentent ce poste soient en état de marche ; c’est ce qui a été fait, tel que vous l’avez constaté tout à l’heure, lors de la visite du chantier. Ce vendredi, nous sommes dans la phase des tests. Nous avons commencé avec les sources auxilliaires,  vous avez vu les aérothermes qui étaient en fonctionnement. Le raccordement coté 15 KV à la sortie des transformateurs devrait intervenir tout à l’heure. Nous avons fait tous les tests d’isolation pour nous rassurer de la bonne tenue de ces câbles-là. Il faut rappeler que le nombre de ces câbles était très important, ce qui a nécessité un volume de travail conséquent. Heureusement, avec nos équipes, nous avons relevé ce défi et le retour à la situation normale peut actuellement se faire sans aucun problème.

 

Jean Didier Ndoh ; responsable du Projet Eneo

Depuis la survenue de cet incident, nous avons reçu des instructions fermes du Gouvernement, à travers la tutelle, le Ministère de l’Eau et de l’Energie. La Direction Générale d’Eneo a immédiatement pris le taureau par les cornes ; des équipes spécialisées ont été déployées sur le site. Avec les problèmes des cellules au port de Douala et les travaux de génie civil à réaliser ; il fallait ce travail de synergie avec Sonatrel et le Gouvernement. Heureusement, tout a été mis en œuvre et la réhabilitation du poste est effective actuellement. Nous avons pu créer deux jeux de barre, ce qui n’était pas du tout évident ; ce qui va nous permettre d’évacuer toute la puissance initiale de ce poste vers la ville de Yaoundé, pour le grand bonheur des ménages. En même temps aussi, nous avons libéré toutes les emprises de tous les travaux futurs sur ce site. Ceci étant achevé, nous veillons au contrôle des isolations et des raccordements de tous ces équipements. Nous avons commencé déjà à injecter graduellement cet énergie vers les quartiers sinistrés, suivant les étapes de 20% ; après 30% ; jusqu’à la reprise totale des quartiers d’ici mardi soir au plus tard ; tout sera revenu à la normale.

Source: Samuel Bondjock

Précedent FEICOM : Le vainqueur du 3ème Prix National bientôt connu
Suivant Incendies en Amazonie : Voici ce que vous devez savoir des conséquences climatiques!

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 670 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Paul Biya’s Emergency Humanitarian Plan: local government Councils “obliged” to contribute at least FCFA 104.000.000

A total sum of 12.7 Billion FCFA is expected to be raised to bring back life to the North West and South West regions. Few days after the president of

Actu

Mali: Adoption du projet de décret portant régime financier des CTD

Sur le rapport du ministre de l’économie et des finances, le conseil des ministres a adopté le projet de décret portant régime financier spécifique des Collectivités territoriales le 15 mai

Actu Cameroun

Extrême-Nord: les Etats Unis offrent du matériel sanitaire

Des équipements médicaux pour soulager les malades de la localité de Badadji ont été remis le 27 mars dernier par la mission diplomatique américaine. Les patients et le personnel du

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire