Douala : L’entrée Est en chantier

Douala : L’entrée Est en chantier

Les travaux d’aménagement de l’avenue de Gaulle jusqu’au pont sur la Dibamba s’achèveront en avril 2016. Le premier coup de pioche a été donné en novembre 2013. L’enjeu majeur de la réhabilitation de cette partie de la Route nationale n°3 est de mettre fin aux embouteillages à l’entrée Est de la capitale économique du Cameroun. Une fluidité qui permettra selon les prévisions de l’Agence française de développement de garantir la compétitivité de cette voie terrestre généralement considérée au Cameroun comme la « pénétrante Est ».

Suivant les estimations de l’Agence française de développement, le trafic quotidien sur cette route se présente en ces chiffres : plus de 1 000 poids lourds généralement chargé des marchandises à destination des pays frontaliers du Cameroun à l’exemple du Tchad et de la République centrafricaine. 10 000 taxis et environ 20 000 motos pour la déserte urbaine dans la capitale économique du Cameroun. Depuis le l’ouverture du chantier il y a cinq mois, le taux de réalisation des travaux est de 1,84% suivant les estimations.

Concernant la fiche technique de cette infrastructure, il s’agit d’une réhabilitation et d’un renforcement de la chaussée. Notamment au lieu dit « carrefour des fleurs »  à l’échangeur de l’aéroport international de Douala. Ici les travaux se feront par une réhabilitation et un renforcement de la chaussée existante. Sur le trajet débouchant à la station d’essence Tradex du quartier Boko, sera crée d’ici 2016, une route à 2×1 voies de transit et 2×2 voies de desserte en sens unique. Soit au final, une infrastructure routière de 6 voies surmontées d’un giratoire. En ressortant jusqu’au pont de la Dibamba, il sera aussi question d’une réhabilitation et d’un renforcement de la chaussée.

Le coût de réalisation des travaux est d’environ 50,599 milliards de F CFA pour une longueur totale de 19,2 kilomètres de route. La prise en compte des aspects sociaux du projet s’élève à 2,960 milliards de F CFA. Pour le volet du respect des mesures environnementales techniques, il est supporté par l’entreprise en charge de la construction de l’infrastructure.

Précedent Police : Une brigade pour les écoles
Suivant Développement rural : Le plaidoyer d’ONU Femmes

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 343 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il a dirigé le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la WebTv www.villesetcommunes.tv de 2011 à 2020.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Délégation Régionale du Littoral : Le MINHDU prend le pouls chez ses collaborateurs

En marge de sa visite de travail effectuée à Douala,  le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, a organisé une réunion de direction avec ses collaborateurs de la Délégation

Actu Cameroun

Rentrée parlementaire: Marcel Niat Njifenji condamne les atteintes à l’unité du pays

Le président du Sénat a réitéré la position de la chambre haute du Parlement à l’ouverture de la 2e session ordinaire de l’année législative 2019 ce 10 juin au Palais

Art et culture

Musique : Kamala et Mina Eyango signent chez Big Dreams!

La nouvelle a été annoncée samedi 3 Aout 2019, via Twitter par le CEO du label. Les filles de la légende vivante du makossa, préparent la sortie d’un nouveau jet

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire