Municipalités: Le mandat des conseillers municipaux prorogé jusqu’en 2020

Municipalités: Le mandat des conseillers municipaux prorogé jusqu’en 2020

Les potentiels candidats au poste du conseiller municipal  doivent encore attendre jusqu’à nouvel avis pour participer aux  prochaines  élections municipales au Cameroun.

 

Ce  n’est finalement pas en fin février 2020 que le Cameroun organisera les élections municipales. En effet, le Président de la République, Paul Biya a signé ce lundi 15 juillet 2019 un décret portant prorogation du mandat des conseillers municipaux au Cameroun, jusqu’au 29 février 2020. Cette décision survient une semaine à peine après la clôture de la session parlementaire.

 

Ces conseillers municipaux ont été élus le 30 septembre 2013 pour une durée de cinq ans. Ce n’est pas la première fois que le mandat des conseillers municipaux est prorogé. Leur mandat avait été  précédemment rallongé de 12 mois, en juillet 2018. Ce décret fait suite à la lettre du premier ministre chef du gouvernement en date du 17 juin 2019, la lettre du président du Sénat en date du 24 juin 2019 et après consultation du gouvernement et du Sénat.

 

En juillet 2018, le mandat des députés avait été prorogé de 12 mois, jusqu’au 29 octobre 2019, à cause de « chevauchement des élections » selon le Président de la République. Leur mandat pourrait être aussi prorogé dans un délai proche. Un décret que le Chef de l’État justifie par le besoin d’harmoniser les délais nécessaires à la tenue des élections municipales et législatives. Il est important de relever que le décret signé ce 15 Juillet 2019, est conforme à l’article 170, de la loi numéro 2012/017 du 21 Décembre 2012.

 

Cette prorogation intervient alors que la majorité des partis politiques de l’opposition, la société civile et les autres acteurs de la scène politique se sont opposés à l’organisation des élections municipales et législatives au Cameroun. Ceci en raison de la crise sociopolitique dite anglophone qui sévit dans les régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest. Le principal parti d’opposition, le SDF a posé comme préalable, le retour à la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, son principal fief électoral. Le Mrc de son côté, a dénoncé un agenda caché du pouvoir visant son bannissement.

 

Selon les analystes politiques, pour la plupart membres du Social Democratic Front, la nouvelle prorogation du mandat a comme impact immédiat la poursuite de la crise politico – sécuritaire dans les régions du Nord et Sud Ouest Cameroun: “ Convoquer le corps électoral cette année serait comme entériner l’idée de la sécession…”.

 

 

Réunis en conclave dans la capitale politique Camerounaise au début du mois de Juin, Ni John Fru Ndi et ses camarades avaient entre autres proposé de repousser les élections qui, selon eux ne peuvent se tenir qu’après la résolution de la crise dans les régions sus citées, la tenue d’un dialogue inclusif, la révision du code électoral… Après cette prorogation, le nouveau calendrier électoral local est désormais attendu.

 

Nouvelles dates pour l’organisation du double scrutin

 

En pleine spéculation, quelques acteurs de la scène politique sur le plan national croient savoir que le corps électoral sera probablement convoqué le 11 Novembre 2019, soit 90 jours au moins avant la date du scrutin, suivant l’article 86 du code électoral.

 

L’élection a lieu 40 jours au moins et 120 jours au plus après l’expiration du délai de prorogation du mandat, soit au plus tôt le 07 Février 2020 et au plus tard le 26 Avril 2020.

 

Les élections municipales quant à elles doivent se tenir 20 jours avant l’expiration du mandat des conseillers municipaux, soit le 9 Février 2020.

 

Précedent Insalubrité à Rome: Une crise sanitaire due aux ordures s'annonce
Suivant Maggie Cazal: "les deux difficultés majeures auxquelles font face les villes africaines sont la gouvernance et la financiarisation de la ville durable"

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 925 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Coopération : 37,5 milliards pour le développement du Cameroun

C’est le résultat des conventions signées entre l’Etat et des partenaires en mai dernier en Corée du Sud. Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire

Actu Cameroun

FEICOM : l’immeuble régional de l’Extrême-Nord inauguré

L’édifice qui a coûté 457,9 millions de FCFA a été inauguré le 22 mai à Maroua par Georges Elanga Obam, ministre de la Décentralisation et du Développement local. A la

Actu Cameroun

Exécution du BIP 2017. Plusieurs stratégies au centre des attentions

La bonne santé en terme de réalisation de marchés publics au Cameroun est une priorité de tous les instants. L’exécution du budget d’investissement public est l’un de ses ponts de

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire