Mairie de Ngaoundéré 2ème : Le Budget 2019 arrêté à 732 millions de FCFA

Mairie de Ngaoundéré 2ème : Le Budget 2019 arrêté à 732 millions de FCFA

Les 30 conseillers municipaux se sont réunis en session ordinaire pour voter le budget de l’année 2019. A l’issue de la dite rencontre tous ont adopté à l’unanimité le devis de 732 000 000 FCFA.

 

Le budget voté cette année par la municipalité est en hausse de 160 millions par rapport à celui de l’année 2018. Ceci est dû aux besoins des populations qui devient de plus en plus exponentiels d’ores et déjà cette enveloppe va contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations. Elle est consacrée essentiellement à l’investissement à savoir la réhabilitation des routes, la construction des salles de classes, des ponts, des forages, l’électrification des villages pour ne citer que ceux-ci.

Aucune couche de la société n’a été oubliée, les élus locaux ont pris en compte toutes les doléances formulées par la population c’est la raison pour laquelle l’enveloppe budgétaire de 2019 a grimpé car elle est l’émanation des besoins des populations souligne le maire de la commune d’arrondissement de Ngaoundéré 2ème Idrissa Abana, d’après ces déclarations la municipalité a le soucis d’améliorer les conditions de vie des populations, elle ne veut pas se limiter aux paroles mais veut joindre des actions concrètes, le maire Idrissa Abana  a procédé à la remise d’importants dons aux jeunes  de l’arrondissement des postes de soudures, des machines à coudre et des appareils de gonflages pneumatiques.

Source : 237 online.com

Précedent Africités 2018 : Rendez-vous est pris pour Kisumu en 2021
Suivant France : Macron fait la cour aux maires

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Extrême-Nord: les Etats Unis offrent du matériel sanitaire

Des équipements médicaux pour soulager les malades de la localité de Badadji ont été remis le 27 mars dernier par la mission diplomatique américaine. Les patients et le personnel du

Actu Cameroun

COMMUNES : De nouveaux transferts de compétences

Deux décrets du premier ministre précisent les modalités d’exercice de certaines compétences transférées par l’Etat aux communes. Les deux textes ont été signés le 9 janvier 2015. Le premier texte

Actu

Barthelemy Kom Tchuente : « les élections sénatoriales ne présentent aucun enjeu pour le Rdpc qui est garanti de gagner la totalité des 70 sièges »

Le spécialiste des questions de décentralisation livre à Villes et Communes, son regard sur l’actualité récente au Cameroun, les sénatoriales et la mise sur pied du conseil constitutionnel.  Kom Tchuente,

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire