Législatives et municipales : Les gabonais aux urnes pour leurs élus locaux

Législatives et municipales : Les gabonais aux urnes pour leurs élus locaux

Les gabonais ont commencé à voter samedi 6 octobre 2018, aux élections locales, premier scrutin depuis la présidentielle de 2016 remportée par Ali Bongo Ondimba.

La plupart des bureaux de vote ont ouvert à 08H00 locales à Libreville. Alors que le taux de participation est généralement bas aux élections gabonaises, des files d’attente se sont rapidement formées dans des bureaux de vote, notamment en centre-ville. Plus de 680 000 électeurs sont appelés aux urnes pour ces échéances locales. Les rumeurs de fraude et d’autres aléas, n’ont pas découragé les populations, qui font le choix de leurs responsables au plan local.

En effet, les électeurs appelés à voter doivent désigner leurs 143 représentants à l’Assemblée nationale, ainsi que dans les villes et provinces.

Ces élections, organisées par le Centre gabonais des élections, ont été par trois fois repoussées depuis 2016. Contrairement à la dernière présidentielle, elles devraient se dérouler avec un fort taux d’abstention, selon les observateurs nationaux. Les premiers résultats devraient être connus dans les prochains jours. Pour éviter des troubles, le gouvernement a décidé de fermer les frontières pendant le scrutin ainsi que les débits de boissons.

Précedent Brésil : Tenue des élections générales à multiples enjeux
Suivant Présidentielle 2018 : les camerounais élisent leur Chef de l’Etat

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Cote-D’Ivoire : Yamoussoukro envisage un nouveau schéma directeur d’urbanisme

La salle de réunion de la préfecture a abrité le 9 juillet 2020 un atelier sur l’urbanisation de la capitale politique et administrative. Le nouveau schémas est attendu dans 4

Actu

Virus Ebola : La lutte contre le changement climatique sans doute l’une des clés!Virus Ebola : La lutte contre le changement climatique sans doute l’une des clés!

Une étude relie les risques d’épidémie du virus Ebola avec à la fois le changement climatique et la pauvreté. Même si elle peut inquiéter, elle fournit surtout des simulations offrant

Actu

Assainissement urbain : Les factures impayées découragent le personnel d’Ozone-Mali

La société de nettoyage marocaine, cumule des factures impayées à plus de 17 milliards de FCFA, auprès de l’Etat malien et de la Mairie de District.

1 Commentaire

Laisser un commentaire