Gestion des réfugiés : Le Cameroun au chevet des départs volontaires

Gestion des réfugiés : Le Cameroun au chevet des départs volontaires

Selon les chiffres officiels du HCR et du Cameroun au 30 Septembre 2019, 291.803 réfugiés centrafricains sont sur notre sol. Yaoundé conserve sa réputation en rapport avec le management des communautés étrangères via des mesures pertinentes. Le Ministre de l’Administration territoriale a présidé une cérémonie de départ volontaire de certains réfugiés centrafricains ce Mercredi 23 Octobre 2019 à Gabo Badjéré, en compagnie du Ministre de la fonction publique Joseph Lé, et acteurs internationaux.

Le gouvernement camerounais a répondu présent lors de cette première vague de réfugiés centrafricains qui souhaitent revenir dans leur patrie, après 7 ans passées au Cameroun. Ils étaient 500 cet après-midi du 23 Octobre près de Garoua-Boulai à assister à cette grande cérémonie d’aurevoir.

Paul Atanga Nji, Ministre de l’administration territoriale qui présidait les auspices, n’a pas manqué de joindre convivialité et bonnes perspectives pour nos confrères africains. L’ambiance bonne enfant a été rehaussée via la présence du Ministre Joseph Lé, et d’Armand Ndjodom coté Cameroun.

Pour la circonstance, les officiels centrafricains parmi lesquels les Ministres de l’action humanitaire, des affaires sociales, et celui de l’administration du territoire ont répondu présents. La remise des certificats de départ volontaire aux Ministres centrafricains a été un temps fort de la cérémonie. La phase très protocolaire s’est ensuite déroulée à Beloko en République Centrafricaine. Le représentant du HCR a adressé son satisfaiscit à cette suite en soulignant de l’ouverture et de l’hospitalité légendaire du Cameroun, et remerciements envers le Chef de l’Etat. Paul Atanga Nji, qui détient les pleins pouvoirs de l’action humanitaire depuis juin 2019 sur autorisation du président de la République Paul Biya, continuera dans cette mouvance, en s’adressant à la presse.

Le Cameroun, terre d’accueil

En décembre 2013, des centaines de milliers de personnes ont été forcées de fuir leurs foyers quand les violences ont éclaté en République centrafricaine (RCA), des militants tuant brutalement des civils, pillant des maisons et incendiant des villages. Aujourd’hui, plus de 601, 000 réfugiés centrafricains sont toujours à l’abri au Cameroun, au Tchad, en République Démocratique du Congo et au Congo et malgré des élections pacifiques en février 2016, plus de 600,000 personnes sont toujours déplacées à l’intérieur du pays.

L’amorce de transition vers la paix et la stabilité a de nouveau viré au chaos mi-juin 2016, lorsque les affrontements entre l’alliance des ex-Séléka et les milices anti-balaka se sont encore intensifiés dans le nord-ouest de la RCA. La reprise des combats a terrorisé près de 30 000 personnes à l’intérieur du pays et poussé environ 6 000 femmes, enfants et personnes âgées à trouver refuge au sud du Tchad et surtout au Cameroun.

Plusieurs autres rapatriements sont prévus entre Gabo Badjéré et Bangui en RCA et ce jusqu’en décembre 2019. Ceux des centrafricains qui ne se sentent pas encore prets à rentrer, conservent leurs statuts et bénéficient de la protection du Cameroun.

Précedent Cote-D’Ivoire - Developpement local : La jeunesse de Danané bénéficie d’un projet porteur
Suivant Région de l’Est : La jeunesse méritante à l’honneur à Dimako

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Environnement : Les géants de la mode affichent leur volonté de protéger l’écosystème

147 marques de l’industrie de la mode se sont réunies autour d’un seul et même objectif : réduire l’impact environnemental de la production d’habillement et de sa distribution. Le texte

Actu Cameroun

Transport routier: Une nouvelle carte grise mise en circulation

L’annonce a été faite le 19 août 2020 par le ministre  des Transports, Jean Ernest Ngallé Bibéhé Massena. Selon les précisions du membre du Gouvernement, un nouveau support des certificats

Actu Cameroun

400 milliards pour la décentralisation au Cameroun en 7 ans

Un montant insatisfaisant pour les 374 communes  camerounaises selon les élus locaux. Le financement des communes camerounaises par le gouvernement dans le cadre de la décentralisation se chiffre à 400

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire