Environnement : Donald Trump s’en prend désormais aux espèces protégées!

Environnement : Donald Trump s’en prend désormais aux espèces protégées!

À la surprise générale lundi 12 Aout 2019, le président américain s’attaquait à la loi qui protège les espèces menacées aux États-Unis.

Donald Trump ne l’a jamais caché: l’environnement et lui n’est pas une histoire d’amour. Le président climato sceptique n’a eu de cesse, depuis son arrivée à la Maison Blanche, de multiplier les déclarations un tantinet complotistes sur les catastrophes environnementales. À plusieurs reprises, le président a rappelé qu’il ne croyait pas que le réchauffement climatique soit causé par l’homme. Depuis son investiture, Trump a annulé ou engagé l’annulation de dizaines de lois ayant attrait à l’environnement.

En effet, Trump et son administration ont décidé d’assouplir la loi de protection des espèces menacées. Pourtant, l’Endangered Species Act a maintes fois prouvé son efficacité puisque c’est notamment grâce à elle que l’emblème des USA, la pygargue à tête blanche (photo), a pu être préservé. Au grand désarroi des écologistes, le président a apporté des modifications significatives à cette loi. Par exemple, il a tenu à supprimer la clause qui accorde systématique une protection identique aux espèces “menacées” qu’aux espèces “en danger d’extinction”. Aussi, la phrase qui stipule que les considérations économiques ne doivent pas être prises en compte a été enlevée. Le ministre du Commerce, Wilbur Ross, a déclaré que le but de ces révisions étaient “d’alléger le carcan réglementaire qui pèse sur le public américain, sans sacrifier les objectifs de protection et de reconstitution de nos espèces“.

Forages pétroliers et accords de Paris

Trois mois après sa prise de fonctions, le président décidait d’annuler une énième décision prise par son prédécesseur, Barack Obama. Trump souhaitait autoriser les forages pétroliers et gaziers dans l’Atlantique et dans l’Arctique. Ces forages représentent pourtant une catastrophe pour l’environnement. En mars dernier, une juge fédérale a déclaré illégale la levée de cette interdiction. Tant que ce rétropédalage ne sera pas accepté par le Congrès, il ne pourra pas avoir lieu.

Plus beau “coup d’éclat” de Trump au rayon écologie : le retrait des États-Unis de l’accord de Paris. Pourtant, le pays de l’Oncle Sam conserve sa deuxième place au classement des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre de la planète. À moins qu’ils ne trouvent des modalités de réengagement qui leur agréent, les États-Unis adresseront par écrit au secrétaire général une notification officielle de leur intention de se retirer de l’accord dès qu’ils seront en droit de le faire”, détaillait un courrier officiel du président en août 2017. Depuis, aucun accord n’a été trouvé et les États-Unis demeurent le seul pays à ne pas avoir ratifié l’accord.

Sur les éoliennes

En plus de consacrer beaucoup de temps à l’abolition des mesures environnementales prises par Barack Obama et ses prédécesseurs, Trump s’adonne aussi à la propagation de fake news. Lors d’un discours prononcé à l’occasion du dîner annuel des élus républicains en avril dernier, le président a exposé son énervement envers les éoliennes. Pour Trump, le bruit de celles-ci provoquerait le cancer. Pourtant, aucune étude scientifique n’affirme cette idée. À plusieurs reprises, il a aussi expliqué que les éoliennes étaient un système défaillant car elles ne soufflent que lorsqu’il y a du vent.

Source : Moustique.be

Précedent France – Mairie de Grande-Synthe : Un minimum social garanti mis en place
Suivant Changement climatique : L'Australie prête à injecter 500 millions de dollars

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Nkolmesseng : Le maire de Yaoundé V aux abois

Le chef de l’executif municipal Yvette Claudine Ngono,a expliqué le 23 janvier 2019  qu’il n’est pas du ressort de la mairie de construire des routes, mais au ministère de l’Habitat

Actu

Garoua: 11 000 ha de zones hydro-agricoles bientôt aménagées

L’aménagement et l’équipement de ces zones hydro-agricoles et piscicoles dans la région du Nord du Cameroun vont être lancés cette année. Il s’agit de la mise en œuvre du Projet

Actu Cameroun

Sénat: Six projets de loi en examen

La séance plénière a été conduite jeudi 21 mars 2019 au Palais des Congrès par Marcel Niat Njifenji, le président de la chambre.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire