Développement urbain : Shelter Afrique et le MINHDU en concertation

Développement urbain : Shelter Afrique et le MINHDU en concertation

L’entreprise a été reçue en audience aux fins de négociations le 19 mars 2019 à Yaoundé, par le ministre de l’habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès.

Alors que l’Etat poursuit son programme de 10 000 logements sociaux, le ministre de l’habitat et du développement urbain, multiplie des opportunités de partenariat et de financement avec des partenaires étrangers, afin de permettre une amélioration des conditions de vie des populations en matière d’habitat.

Shelter Afrique, fait partie des plus grosses institutions financières panafricaines spécialisée dans le financement exclusif de l’habitat et de l’immobilier. Au cours de cette rencontre avec son Directeur Général, le Zimbabwéen Andrew Chimphondah, nouvellement nommé en septembre 2018, Shelter Afrique se dit disposé à accompagner le gouvernement camerounais dans le cadre d’un partenariat Public-Privé, à travers ses différents produits et services que sont notamment, des lignes de crédit aux institutions financières, des prêts à la construction, ainsi que des services conseil et d’assistance technique, avec une gamme variée d’intervenants dans le secteur.

Depuis son siège à Nairobi au Kenya, Shelter Afrique, travaille avec 44 gouvernements et institutions africains, dont la Banque Africaine de Développement, la Société Africaine de Réassurance. D’ailleurs, le Directeur Général du Crédit Foncier du Cameroun, Jean Paul Missi, est membre de ce Conseil d’Administration.  Par ailleurs, Shelter Africa dit avoir accompagné le gouvernement du Kenya, dans son ambitieux programme de construction de 500 000 logements en 5 ans, en qualité de partenaire technique, il a joué un rôle déterminant dans la création de l’institution pilote, « Kenya Mortgage Refinance Compant (KMRC) ».

 

Andrew Chimphondah, Directeur Général de Shelter Africa.

« Shelter Afrique est de retour dans les milieux du business au Cameroun, nous comptons sceller un partenariat avec le ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, afin de fournir des logements aux coûts abordables pour les populations. Là actuellement nous avons deux produits que nous lançons ; les projets de partenariat public-privé ; et des lignes de crédits qui seront accordées aux banques locales, pour aider dans le financement du logement. Il s’agit des produits qui épousent étroitement la vision du Président de la République du Cameroun, S.E. Paul Biya ; et qui touche directement l’amélioration des conditions de vie des populations à faibles et à moyens revenus. Nous avons déjà à ce jour, investi dans le logement, plus d’un milliard de dollars américain, dans 31 pays africains. Et dans le cas du Cameroun, nous avons financé les projets à hauteur de 37 millions de dollars ; et actuellement nous sommes sur le point de travailler avec la Société Immobilière du Cameroun, la SIC ; avec la MAETUR ; et plusieurs autres promoteurs, pour pouvoir financer les logements, afin d’avoir à la fin des logements à des coûts abordables. Nous avons déjà réalisé cela au Kenya, avec les projets « Richland » et « Karibu homes », les logements ont été bien construits, réceptionnés et vendus déjà à 100% aux acquéreurs. Au Rwanda nous avons un partenariat public-privé en cours avec le gouvernement, pour fournir plus de 2000 logements à bon prix. Au Cameroun, nous comptons apporter autant de projets, pour augmenter la capacité de financement, sur toute l’étendue du territoire national ».

Source: Samuel Bondjock, SUD INFO PLUS

Précedent Protection de la nature : Un centre de traitement des déchets électroniques ouvre ses portes à Yaoundé
Suivant Sénat: Six projets de loi en examen

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 761 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Décentralisation : le Cameroun à l’école britannique

La Grande-Bretagne qui détient une expérience indéniable en la matière souhaite faire profiter au Cameroun son expertise. C’est dans ce cadre que le ministre d’Etat britannique Harriet Baldwin a eu

Actu

Réchauffement climatique : l’inaction aura un coût élevé

Lors du Climate Action Summit à l’ONU, les dirigeants du monde ont marqué par leur absence de plan pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Pourtant, les études sur le coût

Actu

France: Alain Juppé de la Mairie au Conseil constitutionnel

L’ancien premier ministre et actuel maire de Bordeaux, Alain Juppé, a annoncé mercredi qu’il a accepté la proposition du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, de siéger au Conseil constitutionnel.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire