Atelier sur les droits digitaux : Les journalistes et OSC à l’école du numérique responsable

Atelier sur les droits digitaux : Les journalistes et OSC à l’école du numérique responsable

Les professionnels de l’information et les organismes de la société civile sont au banc des bonnes e-pratiques du 9 au 11 mai 2019 à Yaoundé, sous la coordination d’Afroleadership.

Les propos de circonstances de Charlie Martial Ngounou, Promoteur de l’organisme AFROLEADERSHIP ont posé les bases et le contexte dans lequel les assises se tiennent. Entre la fin de la présidentielle et les dérives observés au sein de la toile, les journalistes sont interpellés, en qualité de modérateur de l’information à additionner les bonnes pratiques pour une saine vulgarisation des droits en ligne. Sophie Ngassa, CEO de l ‘OSC CYEED a émis un plaidoyer pour un respect sans frontières des droits humains qui sont une projection des droits sur internet. Pour ce nouvel acte des droits digitaux, 24 participants dont 14 journalistes étaient présents pour ce pole ouverture.

Paul Joël Kamtchang, sur les discours dangereux et droits digitaux, cas du Cameroun

Un rappel du cadre juridique avec des lois de 2004, de 2010, au Cameroun sur la cybercriminalité et communications électroniques et le travail sur un ouvrage qui mettait en lumière la liberté d’expression sur les droits sur internet notamment, pour ceux qui brandissent les mauvais reflexes ont été aucultés pour une appropriation véritable.

Paul Joël Kamtchang lors de son exposé.

Ensuite une définition des concepts à propos des droits et discours dangereux sur internet a été dressé avec plus de 10.000 dénonciations sur Facebook via des captures d’écran. Plusieurs mouvements faits durant la période de l’élection présidentielle, les actes d’urgence pris par les membres du gouvernement et autorités, sans oublier la montée en puissance des réseaux sociaux, qui ont fortement influencé les habitudes de la société.

5 types d’attaques ont été recensés sur internet et principalement au sein du réseau le plus visité au monde: D’ordre ethnique-tribale, politique, du genre, sur la religion, et autres ; Il est donc recommandé d’adopter les bonnes habitudes pour conserver une e-réputation solide, dire des choses avec mesure, se détacher de l’émotion dans la limite des publications à définir dans les réseaux sociaux qui sont devenus des instruments d’amplification de la haine, les journalistes sont deux fois plus impliqués dans ce cadre pour une propreté numérique des plus pertinentes.

Toutefois, il se pose un débat entre les décideurs et la plateforme Facebook, pour la prise en compte de la régulation de la parole sur internet. Des questions difficiles qui accouchent parfois des textes qui sont dures à mettre en œuvre par les mêmes acteurs c’est-à-dire les gouvernements, la preuve l’information Act pris par le parlement britannique il y’a quelques jours. Le developpement des algorithmes rentre aussi dans le menu futur de Facebook, il sera peut-être difficile dans quelques années et dangereux de s’inscrire, au regard des conditions qui seront certainement plus drastiques. Il a par ailleurs, souligné que la sensibilisation vers des droits digitaux mieux encadrés et vulgarisés, passe aussi par une prise en compte des opportunités proposés par ces réseaux dont Twitter, Facebook, Instagram entre autres, car la responsabilité individuelle demeure invoquée.

Alvis Momeni, sur la Déclaration africaine des droits et libertés sur internet, cas du Cameroun, enjeux et perspectives

C’est en Novembre 2016 en Gambie que les textes y afférents ont été validées par la Commission des droits de l’Homme et des Libertés de l’Union Africaine; il dispose entre autres 13 grands principes qui se doivent d’être respectés par les utilisateurs d’Internet.

Alvis Momeni, en plein oral lors de l’atelier.

L’objectif principal est la promotion des droits de l’Homme, mais qui devra faire objet de révision pour capter les nouveaux défis en milieu ouvert, c’est-à-dire la contribution des OSC, et acteurs connexes. Dans ces caractères, il existe la liberté d’expression, la question du genre, les canons de la démocratie, les techniques de communication numérique, le respect des droits humains entre autres. Sur le terrain, les OSC doivent s’activer pour voir comment es ce que les principes sont respectées. Pour l’exercice de vérification, une enquête a été implémentée à Yaoundé au niveau des femmes et personnes âgées dès 15 ans, mais s’est heurtée à une difficulté de financements, pour aller au delà d’autres localités ; ensuite, un controle au niveau du Gouvernement si les principes sont en application, et enfin, un index sur le droit à internet au Cameroun a été ressorti.

Sophie Ngassa, défense des droits digitaux en période de crise

Dans le cas Cameroun, les régions dites anglophones sont des zones affectées et la prise en compte de ces droits est une véritable équation. La pratique des droits devient délicate, la preuve il n’est plus évident pour des personnes de circuler librement dans ces régions sans le minimum de sécurité, les droits s’accompagnent de responsabilités, plus encore sur la toile, cela doit pouvoir accoucher de reflexes professionnels clairs,  Les droits digitaux ne sont pas à l’apanage des seules régions en crise mais de toutes les personnes issues de toutes les localités. Des échanges interactifs et le partage d’expériences ont meublés cette séquence pour une éducation et la production de prochaines recommandations.

Précedent Commune de Yaoundé 5 : La communauté musulmane à l’honneur
Suivant Sangmélima - Désordre urbain: Mise en place de parkings payants

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 444 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Région de l’Adamaoua : Bientôt un port sec à Ngaoundéré

Le comité de suivi du projet a effectué une descente sur le site le lundi 29 avril 2019, conduite par le Préfet du département de la Vina, Luc Ndongo.

Actu Cameroun

Commune de Yaoundé 7 : Ouverture de la campagne « Villes propres »

L’exécutif municipal de l’arrondissement de Yaoundé 7ème, a entrepris mardi 25 septembre, des travaux qui visent à rompre avec l’insalubrité. Le quartier Oyom-abang vers la colline qui mène au lieu-dit

Actu Afrique

Algérie : Ouverture du Salon Algeria infrastructure et RS expo

Les secteurs des transports, logistique et de mobilité sont au cœur d’un vaste marché de rencontres de trois jours ouvert mardi 29 janvier 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire