Algérie-Union Européenne: Un programme d’appui au développement local lancé

Algérie-Union Européenne: Un programme d’appui au développement local lancé

Un programme spécial au développement local durable et aux actions sociales PADSEL-NOA dans le nord-ouest du pays, a été lancé lundi 29 octobre 2018 à Alger.

Ce programme vise à accompagner la création de 60 coopératives qui englobent 3.000 femmes dans la filière de l’Alfa et la réalisation de 150 micro-entreprises dans l’artisanat avec pour objectif, la création de 500 à 700 emplois à court terme.

En effet, le programme s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de promotion de l’emploi et d’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables, grâce au développement intégré et durable, doté d’un budget global de 43,4 millions d’euros, cofinancé par l’Union européenne et le gouvernement algérien.

Lancé par la ministre de la solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, en présence de membres du gouvernement, ce programme couvre une vingtaine de communes relevant de six wilayas du pays, à savoir Ain Defla, Chlef, Médéa, Saida, Tiaret et Tissemsilt, et destiné aux personnes vulnérables dans les communes, les jeunes chômeurs, les femmes et les personnes en situation d’handicap, ciblées par le ministère.

De plus, le programme est structuré autour de trois principaux axes relatifs à l’amélioration des conditions de vie des populations ciblées, à travers l’accompagnement social et les appuis aux services sociaux, le renforcement de la création d’emploi et de la diversification des revenus, en appuyant les éléments les plus dynamiques de ces populations, dans leurs efforts pour augmenter et diversifier leurs activités dans les filières locales, propices à une croissance et pourvoyeuses d’emplois.

Le programme porte, en outre, sur l’appui institutionnel et le renforcement des capacités au profit des cadres du développement économique et social, notamment les membres du bureau d’action sociale communale, les organisations et associations professionnelles et les institutions de formation et de recherche, ainsi que l’administration locale. Il vise également la vulgarisation des dispositifs de création d’emploi, la promotion d’une meilleure synergie entre les acteurs, les dispositifs et les programmes de développement ainsi que la promotion des outils de gestion les plus modernes pour la planification, la gestion et le management du développement local”, selon les organisateurs.

Pour sa part, l’ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne en Algérie, John O’Rourke, a mis l’accent sur l’importance de ce programme qui intervient dans un contexte plus favorable pour le secteur du développement territorial et de l’emploi en Algérie, et en cohérence avec les programmes de l’UE et les priorités de partenariat en ce moment.

Source: huffpostmaghreb.com

 

Précedent Région du Sud : La décentralisation s’invite à Ebolowa
Suivant Burkina-Faso: La gouvernance locale renforcée à travers le projet PRESS

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 397 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Protection de la nature : 3 régions ciblées par le ministre Helle Pierre

Avec l’appui de l’Université LAVAL au Québec, un atelier de formation et de renforcement des capacités sur les systèmes agro-forestiers résilients aux changements climatiques au Cameroun, s’est tenu  mercredi 13

Actu Cameroun

Marché Congo de Douala : Joseph Dion Ngute sur le terrain

En marge de l’ouverture du Cameroon Business Forum, le Premier ministre a effectué une visite sur le site du marché dimanche 17 mars 2019, qui a été frappé par deux

Actu Afrique

Madagascar : Interdiction de garer sur les trottoirs et les rues à double sens

C’est la substance de l’annonce faite par la commune urbaine d’Antananarivo le 7 janvier 2019.

1 Commentaire

Laisser un commentaire