Action climatique: Réunion d’experts à Bonn pour transformer l’agroalimentaire

Action climatique: Réunion d’experts à Bonn pour transformer l’agroalimentaire

Lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra cette année à Bonn en juin dès le  17 juin, des experts examineront de quelle manière des solutions énergétiques décentralisées et hors réseau, peuvent être déployées pour une utilisation intelligente de l’énergie et de l’eau dans la “filière agro-alimentaire”.

Le terme filière agroalimentaire décrit les activités liées à la production agricole des aliments – le processus étant une chaîne d’événements allant de la production à la transformation, en passant par le commerce, la distribution jusqu’à la consommation.

Tandis que la population mondiale continue d’augmenter et devrait atteindre 9,8 milliards d’individus d’ici 2050, la demande de denrées alimentaires augmente et exerce une pression supplémentaire sur les ressources naturelles.

Parallèlement, les différentes étapes de la chaîne agroalimentaire dépendent fortement de combustibles fossiles onéreux pour l’approvisionnement énergétique, depuis la phase de production primaire jusqu’à la distribution, la transformation et la cuisson des aliments.

Le secteur agricole et ses processus corrélatifs génèrent 22 % des émissions annuelles mondiales de gaz à effet de serre. La réduction de l’utilisation des combustibles fossiles est cruciale pour que la communauté internationale atteigne son objectif central de l’Accord de Paris sur le changement climatique qui est de limiter l’augmentation moyenne de la température mondiale à un niveau aussi proche que possible de 1,5 degré Celsius.

Dans le cadre d’une “Réunion d’experts techniques sur l’atténuation (TEM-M)”, les gouvernements et les parties prenantes non-Parties exploreront les politiques, pratiques et technologies d’atténuation à fort potentiel ayant d’importantes retombées positives en matière de développement durable, et qui pourraient accroître les ambitions climatiques avant 2020.

Voici des exemples intéressants de ces technologies liées spécifiquement à l’énergie solaire :

  • L’État indien du Rajasthan possède le plus grand programme de pompes solaires au monde, avec plus de 30 000 pompes solaires fournissant de l’énergie pour l’irrigation. Ce programme favorise des moyens durables de subsistance pour les agriculteurs et augmente la résilience face aux graves pénuries d’eau dans les régions arides.
  • Des systèmes solaires de refroidissement du lait ont été introduits dans la vallée du Rift au Kenya par la société Nestlé. Les ” MilkPods ” ont la capacité de transformer 600 litres de lait par jour et sont conçus pour être utilisés par les producteurs laitiers dans les villages reculés qui n’ont pas accès aux sources d’énergie conventionnelles. Les MilkPods réduisent la consommation d’énergie, les émissions de gaz à effet de serre et les coûts d’exploitation par rapport à des groupes électrogènes diesel.
  • La société Tapi Food de Surat, en Inde, utilise la technologie solaire thermique à concentration pour produire de la chaleur et de la vapeur dans son usine de transformation alimentaire. Le système est composé de 10 miroirs mobiles qui suivent automatiquement la course du soleil et génèrent chacun environ 350 kg de vapeur par jour.

La réunion d’experts techniques de juin sur l’atténuation (TEMs-M) à Bonn est dirigée et organisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la Société allemande pour la coopération internationale (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit ou GIZ), l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), l’Institut international de l’eau de Stockholm (SIWI), avec le soutien du secrétariat de la CCNUCC.

Source: ONUINFO

Précedent Inde: Nouvelles menaces sur la plus grande montagne de déchets du pays!
Suivant MINDDEVEL: Les membres de la Cellule anti-corruption prennent fonction

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 784 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Hygiène et désordre urbain : La Communauté urbaine de Douala arrête ses objectifs

Ce sont les deux priorités de la ville de Douala fixées lors de la session ordinaire du conseil de communauté vendredi 14 décembre 2018.

Actu

Extrême-Nord : Le Projet « Jeunesse, et stabilisation pour la paix » lancé à Maroua

L’initiative financée par l’Union Européenne avec l’appui du Système des Nations Unies, a été ouverte mercredi 24 juillet 2019, au profit de six communes.

Actu

Suisse – Finances locales: Huit communes jurassiennes valident leurs comptes 2018

Toutes les assemblées communales qui se réunissaient lundi 24 juin 2019, ont accepté les résultats de l’exercice 2018 que leur présentaient les autorités.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire