47ème Journée Mondiale de l’Environnement: Hele Pierre dresse le bilan du Cameroun

47ème Journée Mondiale de l’Environnement: Hele Pierre dresse le bilan du Cameroun

ace à la presse nationale et internationale, le lundi 03 juin 2019, dans la salle de conférence de son cabinet, le Ministre Hele Pierre, de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable, a fait l’état des lieux de la protection de l’environnement au Cameroun ; en prélude à la 47ème édition de la Journée Mondiale de l’Environnement, qui se célèbre le 05 juin de chaque année.

Instituée depuis 1972 par l’Organisation des Nations Unies, la Journée Mondiale de l’Environnement, placée cette année sous le thème de : « Combattre la pollution de l’air », mobilise environs 143 pays à travers le monde. Car, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la pollution de l’air n’a pas seulement des conséquences fâcheuses sur l’environnement, mais aussi et surtout sur la santé des populations. A cet effet, près de 7 millions de décès prématurés sont causés chaque année par la pollution atmosphérique ; et 9 personnes sur 10 sont exposées aux dangers de la pollution. Ces statistiques mondiales sont suffisamment alarmantes, pour interpeller l’ensemble de la communauté internationale, sur une synergie d’actions, face aux enjeux majeurs et impérieux de préservation de notre planète.

L’homme est au centre de la pollution

Compte tenu de l’évolution de la recherche scientifique et du développement technologique, même les Nations Unies sont arrivées à la conclusion selon laquelle, c’est l’homme qui pollue lui-même son environnement ; à travers les activités industrielles ; les combustions à l’air libre ; ou encore l’utilisation abusive des automobiles.

Les conséquences de la pollution

Au niveau de l’environnement, cette pollution qui entraine la dégradation de la couche d’ozone, peut entrainer une grave contamination des sols, de l’eau, et des végétaux, causant éventuellement d’importantes crises alimentaires.

Au niveau de la santé humaine, la pollution de l’air provoque de nombreuses maladies telles que l’irritation et l’inflammation de l’appareil respiratoire ; les crises de toux ; les céphalées ; les dépressions ; les crises d’asthme ; et les infections pulmonaires pouvant conduire à une mort prématurée.

Le bilan de la lutte au Cameroun

Bien que le Cameroun soit loin d’être classé parmi les plus grands pollueurs de la planète, le Gouvernement, à travers le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable, a pris toute la mesure du phénomène ; en régissant un cadre législatif et règlementaire, en faveur de la protection de l’atmosphère au Cameroun. On citera entre autre la Loi N°96/12 du 05 Août 1996 ; le Décret N°2011/2582/PM ; et la création des Missions d’inspection environnementale, sur l’ensemble du territoire national.

D’ailleurs, une phase d’homologation des normes environnementales spécifiques, sur les rejets atmosphériques et industriels, est amorcée entre l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR), et le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable.

Quelques faits d’armes du MINEPDED

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique gouvernementale sur la protection de l’environnement, plusieurs actions ont été réalisés par le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable.

En ce qui concerne la lutte contre les changements climatiques et la désertification nous noterons entre autres :

  • La mise en œuvre du projet « Villes Vertes », à travers les transferts de compétences à 148 Communes, pour l’aménagement des espaces verts dans les villes ;
  • La poursuite de l’opération « Sahel Vert », relancé depuis 2008. A ce jour, 30 500 ha de terres ont été restaurées.
  • Le reboisement des berges de la Bénoué, sur 240 ha ;
  • La ratification par le Président Paul Biya, des accords de Paris ;
  • L’accès du Cameroun au financements du « Fonds Vert Climat » ;

En matière de gestion de déchets et d’assainissement ; un total de 1 303 tonnes d’emballages plastiques non conformes ont été saisis depuis 2011 ; la délivrance de 623 permis environnementaux aux entreprises engagées dans le traitement et l’élimination final des déchets ; la conduite des inspections environnementales dans 4 947 établissements classés dangereux ; le contrôle environnemental de 917 navires a été effectué pour la seule année 2018 ; ou encore l’organisation au Cameroun, en avril 2016, des toutes premières assises nationales sur les déchets ; avec comme recommandation forte, la création d’une Bourse Nationale des Déchets.

Dans le domaine du développement durable, c’est environs 1007 Certificats de conformité environnementale qui ont été examinés ; la stratégie de développement durable a été adoptée ; et un programme de sensibilisation et d’éducation à l’environnement (PNSEE) a été élaboré et validé.

Dans la lutte contre les pollutions, 97 visas techniques ont été délivrés aux entreprises afin de respecter les engagements internationaux de 35% d’élimination d’Hydrochloroflurocarbone (HCFCs).

La confiance des partenaires

Une situation qui renforce davantage la confiance des partenaires internationaux sur les efforts du gouvernement camerounais, surtout en cette 47ème édition de la Journée Mondiale de l’Environnement, qui se célèbre le 06 juin 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé.

Source: S.B

Précedent Protection de l’environnement : Les communes désormais impliquées
Suivant Congo - Environnement: Des déchets pétroliers devenus des engrais bio!

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 695 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Yaoundé – Catastrophe de Nsam : 21 ans après

Le 14 Février 1998, des centaines de camerounais ont perdu la vie, alors qu’ils tentaient de recueillir le carburant qui coulait des deux wagons citernes transportant de l’essence et qui

Actu Cameroun

JMH 2019 : Célestine Ketcha Courtès annonce les couleurs

A l’occasion de la célébration le 7 Octobre de la journée mondiale de l’Habitat, le MINHDU a donné le ton ce mardi 1er Octobre 2019, au cours d’un point de

Actu Cameroun

Septentrion et Est : la Banque Mondiale prescrit le développement socio-économique

Le document stratégique pour redorer l’économie et la paix au sein de ces régions a été dévoilé au Ministre de l’économie le 18 mai. Le ministre de l’économie, de la

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire