Primaires démocrates : Les enjeux du « Super Tuesday » aux Etats-Unis

Primaires démocrates : Les enjeux du « Super Tuesday » aux Etats-Unis

La bataille pour l’investiture démocrate n’a pas encore livré tous ses secrets. 14 Etats américains votent ce mardi 3 mars 2020 pour départager les cinq candidats en lice, soit 40% de la population du pays.

Si Bernie Sanders est devenu en un temps record le « chouchou » des américains, c’est parce que sa politique sociale séduit les jeunes américains. Vainqueur dans le New Hampshire, il est malheureusement tombé en Caroline du Sud face à son rival Joe Biden, ancien Vice-président des Etats-Unis. En outre, l’ancien Maire de New-York et milliardaire Michael Bloomberg, joue sa survie avec pas moins de 500 millions de dollars dépensés avant ce super Tuesday, en termes de communication. Il faut dire que ce dernier est audacieux, puisqu’il n’a pas compétit au sein des Etats fédéraux pour l’investiture au parti démocrate.

Nombre de délégués par candidat démocrate au 2 mars 2020 

Joe Biden se trouve quant à lui revigorer par l’abandon et le soutien des candidats à son profit Pete Buttigieg et d’Amy Klobuchar, lundi 2 mars 2020. L’heure de vérité est donc arrivée. Après un galop d’essai de quatre scrutins, quatorze Etats américains votent en même temps ce mardi. C’est le « Super Tuesday », une étape souvent décisive, car un tiers des délégués en jeu seront attribués d’un seul coup.

La course s’est resserrée de manière spectaculaire ce week-end. Le duel entre Bernie Sanders et Joe Biden va donc bien avoir lieu, et sera arbitré par Mike Bloomberg, qui fait son entrée. Sanders arrive dans le rôle du favori. Après deux victoires et deux secondes places, le sénateur du Vermont a 10 points d’avance sur ses adversaires dans les sondages (30 %) et peut compter sur l’enthousiasme d’une large coalition portée par les jeunes et les latinos. Sanders a lourdement investi en Californie et au Texas, les deux gros lots du jour, avec 415 et 228 délégués. S’il s’impose avec un écart conséquent, il pourrait terminer la soirée avec plus de 600 voire 700 délégués au compteur, soit environ un tiers de la majorité absolue (1.991) nécessaire pour être couronné à la convention de Milwaukee mi-juillet 2020.

Nombre de délégués par Etat

Elisabeth Warren va-t-elle survivre ?

Après un départ prometteur mais sans soutien chez les minorités, Pete Buttigieg a décidé de jeter l’éponge, dimanche, pour contribuer à « unifier le parti ». Lundi, c’est Amy Klobuchar qui l’a imité, appelant à soutenir Joe Biden. Tous les regards sont désormais braqués sur Elizabeth Warren, qui n’a décroché que des places d’honneur jusqu’à présent.

Warren a juré de continuer jusqu’à la convention, empêchant potentiellement Bernie Sanders, avec qui ses relations sont plus que tendues, d’atteindre la majorité. On assisterait alors à la bataille sanglante d’une « convention contestée » arbitrée par les « super délégués ». Des cadres du parti et des élus modérés qui tremblent à l’idée d’une candidature du « démocrate socialiste ». Le suspense reste entier.

Précedent Primaires démocrates aux Etats-Unis : Comment se déroule le « Super Tuesday » ?
Suivant Gouvernance locale : Le maire de Brazzaville suspendu de ses fonctions

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

France : Des bancs connectés dans les communes de l’Huisne sarthoise

Dans le cadre de son développement touristique axé sur le numérique, la communauté de communes vient d’installer cinq banc connectés dans quatre de ses communes. De quoi recharger son téléphone,

Actu

Mexique – Environnement : Un arbre artificiel pour purifier l’air !

À Puebla, au Mexique, la start-up Biomitech a installé un arbre artificiel de son invention qui, grâce à l’action de microalgues situées à l’intérieur, est capable de débarrasser l’air de

Actu Monde

France :1400 communes perdent les aides agricoles

Le ministre de l’agriculture  a confié que certains agriculteurs perdront de l’argent mais ils recevront l’appui des pouvoirs publics pour alléger cette perte. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire