19ème Journée Mondiale des réfugiés : Des chiffres en constante augmentation

19ème Journée Mondiale des réfugiés : Des chiffres en constante augmentation

Depuis la consécration de la Journée dédiée aux réfugiés en 2001 par les Nations Unies, la situation de ces personnes fragiles reste diverse selon les pays. Entre guerres civiles, inter-Etats, instabilité économique ou politique, les données ont augmenté de 12% en 2019.

Selon le dernier rapport du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le nombre de personnes déplacées de force dans le monde (réfugiés et demandeurs d’asiles) a augmenté de 12 % l’année dernière pour atteindre 79,5 millions.

Toujours selon le meme rapport, le monde comptait fin 2018 un nombre record de 70,8 millions de déracinés ayant fui des guerres ou des persécutions. Il s’agit d’un niveau jamais atteint depuis la création du HCR, il y a 70 ans. Servant de tremplin géographique vers l’Union européenne pour les millions de personnes qui fuient le conflit en Syrie, la Turquie est de loin le pays qui en accueille le plus grand nombre, soit 3,6 millions. La Colombie, voisine du Venezuela, pays qui traverse une des pires crises économiques et sociales de son histoire, arrive en seconde position avec 1,8 million de réfugiés. L’Allemagne est le seul pays européen à faire partie des dix principaux pays d’accueil. Quant à la France, elle accueillait un peu de 400 000 réfugiés à la fin de l’année 2019 et figure au quatorzième rang mondial.

Lire aussi : Gestion des réfugiés : l’Union Européenne débloque 20 millions d’Euros

Du contexte

Pendant des années, plusieurs pays et régions ont célébré leur propre Journée des réfugiés, voire parfois leur semaine. L’une parmi les plus connues est la Journée africaine des réfugiés, qui est célébrée le 20 juin dans plusieurs pays. En témoignage de solidarité avec l’Afrique, qui abrite le plus grand nombre de réfugiés, et envers qui elle a toujours montré une grande générosité, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 55/76 le 4 décembre 2000.

Lire aussi : JADDEL 2019 : Le Cameroun mise sur la gestion migratoire et d’état-civil par les CTD

Dans cette résolution l’assemblée générale a noté que l’année 2001 marquait le cinquantième anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et que l’Organisation de l’unité africaine (OUA) avait accepté que la Journée internationale des réfugiés coïncide avec la Journée du réfugié africain du 20 juin. L’Assemblée générale des Nations Unies a décidé par conséquent qu’à compter de 2001, le 20 juin marquerait la Journée mondiale des réfugiés.

Précedent Convention citoyenne pour le climat: 150 citoyens imprégnés des mesures écologiques
Suivant Accès à l'électricité au Cameroun: 252 milliards octroyés par la Banque Mondiale

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

Environnement : Préférer le poulet au bœuf réduirait notre empreinte carbone de moitié

L’agriculture représente environ un quart des émissions carbone totales ; il existe un moyen simple de les réduire individuellement selon une étude américaine.

Actu Monde

Covid19 : Emmanuel Macron sollicite les maires pour les masques grand public

Lors de sa quatrième allocution en lien avec la pandémie lundi 13 avril 2020, le président français, en appelle aux élus locaux. Il souhaite notamment que chaque habitant dispose d’un

Actu

Les présidentielles à suivre dans le monde en 2020

Plusieurs pays ont rendez-vous avec les urnes cette année. Revue générale et décryptage des enjeux. Premier round : les présidentielles. Le bouquet : les Etats-Unis en novembre Tout le monde

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire